MAHAMANE MAIGA, SG MAECI : « Le rétablissement des Palestiniens dans leurs droits légitimes doit être une réponse collective de l’OCI et de ses membres »

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, a abrité le lundi 29 avril, un atelier d’information sur l’OCI et sur la situation très difficile en Palestine, notamment dans la ville sainte de Jérusalem. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par Mahamane A. Maïga, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en présence de l’ambassadeur du Sénégal au Mali, M. Ndiaye, entre autres.

 

Dans son allocution, M. Maïga a d’abord souhaité la chaleureuse bienvenue à l’ensemble des participants à l’atelier avant de préciser que le choix de notre pays pour abriter cet atelier d’information vient encore une fois confirmer le rôle du Mali parmi les pays leaders dans le soutien des peuples en lutte pour leur avenir et leur devenir. Il a fait savoir que le Mali a constamment soutenu la cause palestinienne.
Il a aussi rappelé que notre pays, en plus de la visite du président Mahmoud Abbas en 2008, a reçu le président Yasser Arafat plusieurs fois et lui a témoigné à chacune de ses occasions le soutien et la solidarité du peuple et du gouvernement malien. Ce soutien, rappellera-t-il, est constant au niveau de toutes les instances internationales où la cause du peuple frère de Palestine est évoquée.
M. Maïga a aussi indiqué que la tenue du présent atelier est également une invite aux pays de la Umma islamique en vue de renforcer la coopération islamique face aux défis qui la menacent, au nombre desquels figure la situation très difficile en Palestine, notamment dans la ville sainte de Jérusalem qui interpelle la communauté internationale dans son ensemble. Il a souligné que cette situation longtemps décriée a fait l’objet de nombreuses résolutions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies exigeant d’Israël, l’arrêt immédiat et complet de toutes ses activités de peuplement sur le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est.
Pour M. Maïga, le rétablissement des Palestiniens dans leurs droits légitimes doit être une réponse collective de l’OCI et de ses membres. Pour d’atteindre cet objectif global de paix et de développement, dira-t-il, nous nous devons de conjuguer nos efforts, multiplier les initiatives afin que ces droits soient connus, reconnus et instaurés. Il a fini par rappeler que le droit du peuple palestinien à disposer d’un Etat vivant en paix auprès de celui d’Israël est la position constante du Mali.
Elle exprime, ajoutera-t-il, notre volonté de voir un Proche-Orient en paix et réconcilié avec lui-même et débarrassée des conflits confessionnels avant d’exhorter le Comiac à redoubler d’effort en vue de la tenue d’ateliers similaires dans d’autres pays de la Oumma islamique et au-delà, afin que la lutte pacifique et légitime de notre organisation soit mieux partagée et la cause palestinienne plus comprise et défendue par tous les acteurs de la scène internationale.

Kadidia Doumbia, stagiaire

LE POINT DU MALI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *