Le président Keita en Turquie : DONNER DU TONUS A L’AXE BAMAKO-ANKARA

« Sur les bords du Bosphore et les rives du Djoliba, la volonté est commune de renforcer les relations bilatérales »

ibrahim boubacar keita president malien ibk visite etat Recep Tayyip Erdogan president turc

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita est arrivé mardi matin à Ankara, la capitale de la Turquie pour une visite d’Etat qui durera jusqu’au jeudi. Accompagné de son épouse Mme Keita Aminata Maïga, le chef de l’Etat a été accueilli à l’aéroport par le ministre turc du Développement Cevdet Yilmaz, le gouverneur d’Ankara, le commandant de la garnison militaire de la capitale.

Ibrahim Boubacar Keita a ensuite visité le mausolée de Mustapha Kemal Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne en 1923. Cet immense mausolée bâti sur plusieurs hectares, conserve les effets personnels et présente les différentes étapes de la vie du grand homme.

Le chef de l’Etat s’est rendu ensuite à l’Assemblée nationale où il a eu un tête-à-tête avec le président du Parlement Cemil Çiçek.

Dans l’après-midi, une cérémonie officielle d’accueil a été organisée à la présidence turque en l’honneur du Chef de l’Etat par son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Après l’exécution des hymnes nationaux et les 21 coups de canon, le deux Chefs d’Etat ont passé en revue la Garde d’honneur constituée de soldats en costumes d’époque, et symbolisant chacun des seize empires de l’histoire turque, du IIème Siècle avant notre ère jusqu’aux Ottomans.

Ibrahim Boubacar Keita et Recep Tayyip Erdogan ont ensuite eu un entretien en tête-à-tête, suivi de rencontres bilatérales entre officiels maliens et turcs qui ont été conclues par une cérémonie de signature d’accord en présence des deux Chefs d’Etat.

Plusieurs membres du gouvernement accompagnent le Président Keita au cours de cette visite d’Etat. Sont notamment présents Mamadou Diarra Igor, ministre de l’Economie et des Finances, Me Mamadou Gaoussou Diarra, ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Abdoul Karim Konaté, ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahamane Baby, ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de l’Artisanat et du Tourisme.

La journée du mercredi sera consacrée à l’étape d’Istanbul de la visite d’Etat. Dans la capitale économique de la Turquie, le Président Keita participera à un forum des affaires Turquie-Mali organisé par le Département des relations économiques extérieures. Après cette rencontre qui doit réfléchir sur les moyens de jeter un pont des affaires entre notre pays et la Turquie, le Président de la République effectuera une série de visites qui le conduiront, entre autres, au Topkapi Palace, au musée Hagia Sophia, à la mosquée du sultan Ahmet.

Avant de boucler sa visite d’Etat en Turquie, le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita rencontrera nos compatriotes vivant dans ce pays. Il s’agit essentiellement des étudiants et des migrants venus profiter du boom économique turc.

Ce voyage présidentiel permettra de renforcer les relations économiques entre le Mali et la Turquie, ce pays surtout connu chez nous à travers ses participations remarquées aux foires commerciales.

La Turquie est un pays émergent de 80 millions d’habitants qui est devenu, de nos jours, une puissance économique. Située aux confins de l’Europe et de l’Asie, ce pays a réussi son décollage économique en développant la production industrielle des biens de consommation.

Héritière du célèbre Empire Ottoman (1299-1923), la Turquie moderne est aujourd’hui une république démocratique, laïque, unitaire et constitutionnelle. Membre de l’OTAN, de l’OCDE, de l’OSCE, du Conseil de l’Europe et du G20, la Turquie est le principal carrefour des échanges économiques, culturels et religieux entre l’Asie et l’Europe. Situé sur l’antique route de la soie, le pays est une plaque tournante des liens euro-asiatiques. Istanbul, sa principale ville, symbolise ce rôle de carrefour. Anciennement appelée Byzance, puis Constantinople, elle est devenue aujourd’hui une mégalopole de 15 millions d’habitants.

 

B. TOURE

Envoyé spécial de l’Essor

Source: L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.