Convention de la majorité présidentielle : Plus de 62 partis politiques pour la cause d’IBK

Plus de 62 partis politiques de la majorité présidentielle et associations se donnent les mains. Et, le parti présidentiel, le RPM, prend les commandes. Comme pour dire: «A César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu».

 

president republique mali ibrahim boubacar keita ibk parti rpm

Le 7 Septembre 2014,  plus d’une soixantaine partis politiques de la mouvance présidentielle et associations ont au cours d’une grande cérémonie signée la convention des partis de la majorité présidentielle (CMP).C’est désormais   Boulkassoum Haïdara du RPM qui est aux commandes. Les partis alliés sont unanimement d’accord pour confier la direction de la majorité à l’Assemblée Nationale à quelqu’un qui soit du parti présidentiel.

C’est cette convention de la majorité présidentielle qui va désormais animer et organiser le groupe des 62. Ce sont les premiers responsables des formations politiques qui ont signé les documents tenant lieu d’une convention. La convention remplace ainsi la plateforme ou encore le pacte qui régissait les relations entre les différentes formations politiques ayant apporté leur soutien au président IBK pendant les campagnes d’élections présidentielles.

La plateforme de la mouvance  avait pour tête de file Moussa Mara dont le parti Yéléma était un des maillons faibles de l’alliance avec un seul Député .Toute chose que le RPM ne semblait pas comprendre à en croire certains observateurs de la scène politique. Moussa Mara, Premier Ministre, Moussa Mara chef des partis de la mouvance  présidentielle n’a pas été du gout du RPM et de certains de ses alliés politiques. Il reste à savoir si le président de la République accepterait de revenir sur sa position, celle qui a consisté à laisser les cadres de son parti au profit de Moussa Mara, son ancien et dur opposant en commune Iv.

Dans tous les cas, le président IBK avait déjà dit qu’il ne se laisserait jamais  trimballer par personne, fut-il de son parti. Certaines indiscrétions ont toutefois laissé entendre que les responsables et non des moindres du parti Yéléma ont boudé le document sur la convention. Nonobstant cela  un membre du parti Yéléma a participé  à la signature  de la convention.

Les partis  signataires  sont plus que jamais déterminés à faire bloc derrière le président IBK. C’est désormais en concertation que les actions seront décidées pour donner plus de visibilité  et de lisibilité à l’action gouvernementale. La direction de la convention mettra tout en œuvre pour qu’il n’y est pas de fissure dans la grande famille.

 

Bara De Dara

Source: Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.