Contribution du parti DPM à propos du départ de Barkhane du Mali (suite) : monsieur le président de la République doit écouter, discuter et comprendre son peuple

 Chers camarades, chers compatriotes, le parti , les Démocrates Progressistes Maliens  (DPM) , s’ adresse à vous, très respectueusement.

Le parti DPM est un parti politique n’ appartenant ni à la majorité présidentielle, ni à  l’ opposition politique parlementaire, ni à l’ opposition politique extraparlementaire, pour plusieurs raisons.
Le parti DPM est un parti politique signataire de l’ accord politique du gouvernance.
Il est un parti politique de proposition.
Le parti DPM se definit comme un parti centriste et inscrit dans la ” Realpolitik”, en proposant et indiquant comment les affaires de la nation doivent ou devraient se passer.
Le parti DPM est dans le combat politique pour la prospérité du peuple malien, la  nation, la république, pour l’ Afrique  et le reste du monde.
Le parti a constaté qu’il y’ a longtemps de très forts  sentiments anti – autorités françaises au sein des maliens et l’une des conséquences est que, la majorité écrasante du peuple malien veut le départ des forces étrangères du Mali, spécifiquement BARKHANE pour des raisons bien connues.
Le parti DPM a constaté que dans le  discours à la nation du Président de la République lors de la nouvelle année 2020 et lors des meilleurs voeux , leurs contenus ont heurté le peuple malien anti – autorités françaises.
Le parti DPM estime qui si un seul malien denonce, ou critique et propose, il est de trop, ce seul malien,  pour qu’il soit  écouter, de discuter avec lui, de le comprendre, pour la paix, la stabilié et la cohésion sociale au Mali.
Dans le cadre du départ de Barkhane et de la MINUSMA du Mali, il s’ agit de la majorité écrasante des maliens.
Le parti DPM a montré sa position, en disant oui au départ de BARKHANE et de la MINUSMA du Mali, mais dans le cadre des plans de retrait sur au plus trois ans en attendant de renforcer l’ opérationalisation et la montée en puissance des forces armées maliennes.
Le parti DPM estime que dans ce cas d’ espèce, le Président de la République en personne  doit rassembler les leaders de ces nouvements, qu’ ils soient politiques, activistes ou de la société civile.
De les écouter, de discuter avec eux, de les comprendre, afin de trouver une solution à minima avec eux.
Même s’ il y’ a refus, les deux parties auraient fait ce qu’ ils devraient faire, s’ écouter á cause des maliens et du Mali.
Le parti DPM sait que le Mali est un pays en guerre, très instable, pour ce faire,  le Président de la République étant à la destinée du Mali, doit être l’institution ou la personne qui appaise, qui rassemble, qui unit, qui écoute, qui essaye de comprendre.
Le Président de la République du Mali doit savoir que les movements popolaires pour des contestations, des protestations ou des revendications sont démocratiques et légitimes.
Le Président de la République doit savoir qu’aucun statisticien,  aucun probabiliste ne peuvent prévoir la fin ou l’ issu des mouvements populaires, mêmes les plus pacifistes.
Le parti DPM soucieux de la sécurité nationale, de la stabilité nationale, de la paix et de la cohésion nationales, invite Monsieur le Président de la République son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA à rassembler ces fils du Mali, de les écouter, de discuter avec eux et de les comprendre, à cause des maliens et du Mali.
La capicité de rassembler et d’ écouter son peuple par un Président de la République, Chef de l’ Etat, consolide la vie de la nation.
Pour le parti DPM mieux vaut prévenir que guerrir.
Que les maliens aient pitié du Mali.
Que le Tout puissant Allah bénisse et protège Mali.
Bamako, le 08 Janvier 2020
Signé : Cellule de communication du parti DPM.
Source :Bamada.Net
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *