Conférence régionale du RPM à Gao : Le secrétaire général de la section de Gao, Abdrahamane Diakité, déjoue les manœuvres de sabotage

La Cité des Askia a vibré au rythme de la conférence régionale du parti RPM à Gao, convoquée, dimanche 29 mai par le Bureau politique national du Rassemblement pour le Mali (BPN/RPM). La rencontre, qui  a eu un franc succès, a réuni près de 1.300 participants venus des cercles de Gao, Bourem et Ansongo. Il faut malgré tout signaler que la préparation de cette conférence nationale a donné lieu à un véritable bras de fer, entre l’Etat et le parti majoritaire, entrainant une grande mobilisation des moyens de l’Etat, l’implication directe du Gouverneur, sur instruction du ministre de l’Administration Territoriale, Abdoulaye Idrissa Maiga, pour empêcher la tenue de la conférence.

rassemblement mali rpm

A titre de rappel, le BPN/RPM, au cours d’une réunion extraordinaire, le 07 mai dernier, a décidé, en prélude au congrès du parti, programmé pour mi-juillet, de la tenue de la conférence des sections dans les capitales régionales et le District de Bamako.  La rencontre de Gao, comme celle de la plupart des régions, avait été arrêtée pour le 29 mai 2016.

Une conférence régionale entamée sous de bons auspices

C’est à ce titre que le Secrétaire à l’Organisation du BPN/RPM, Mamadou Diarrassouba, est arrivé le 24 mai à Gao, à la tête d’une importante délégation de cadres du parti, pour donner des consignes pour une bonne organisation de ladite conférence de section.  Suivant les consignes, le Secrétaire général de la section RPM de Gao, Abdrahamane Diakité, s’est mis à pieds d’œuvre pour assurer l’organisation pratique de la rencontre.  Des Invitations ont été adressées aux délégués, aux partis amis, le dispositif d’hébergement et la réservation d’hôtel pour la délégation du BPN/RPM, ont été minutieusement préparés pour assurer l’éclat de la conférence.

Le vendredi 27 mai, une forte délégation de la section RPM de Gao était sur le tarmac de l’Aéroport pour accueillir la délégation du BPN/RPM, conduite par Monsieur Ali Kouriba et comprenant Mme Marie Yagalé Togo, Messieurs Ogobara Dolo et N’Ko Keïta et veiller à leur installation à l’Hôtel les Askia.

Une surprise attendait la délégation, car, dès son  arrivée, une lettre, n° 22 datée du vendredi 27, signée, par ordre du Préfet de Gao, du sous-préfet central, est remise, par les soins d’un porteur, à Abdrahamane Diakité, lui demandant de reporter la tenue de la conférence pour raison d’état d’urgence.

Les saboteurs pris à leur propre jeu

Aussitôt, la commission d‘organisation est convoquée en réunion pour examiner cette nouvelle donne. Pour les responsables de la section, le subterfuge ne passe pas inaperçu. La chronologie des événements, jusqu’à ce 27 mai 2016, une année jour pour jour après la bataille entre le maire de Gao et le ministre de l’Administration Territoriale, rend la lettre du Préfet parfaitement lisible.

Pour rappel, il y a eu le scandale des listes RPM concurrentes, à l’occasion des élections reportées d’octobre 2015, suivi du procès retentissant annulant la liste du ministre de l’Administration Territoriale. Ce qui a déclenché sa colère, suite a laquelle il a mis d’office le Gouverneur Amadou Baba Sidibé à la retraite, puis muté, tour à tour, le Directeur de Cabinet, Alassane Diallo, le CAAJ Bany Cissé et le Préfet Edmond Dembélé, au motif, qu’ils ont, contrairement à ses instructions, mais conformément à la loi électorale, accepté une liste RPM autre que celle qui avait sa préférence.

Il ya eu, aussi, la conférence de section du 17 Août 2015 qui a connu la dernière tentative, avortée du ministre de l’Administration Territoriale, d’imposer sa volonté au RPM à Gao. Enfin, la conférence de section du 13 mars 2016, qui l’écarta de la section, avec ses soutiens, a mis à nue la vraie stratégie politique du Ministre à Gao.  Toutefois, les responsables du RPM ont conclu que la section n’est ni initiatrice, ni comptable d’une conférence régionale. Ils ont décidé de transmettre copie de la lettre à la délégation du BPN/RPM, pour toutes fins utiles. Celle-ci rencontra le Gouverneur le vendredi à 17 h, pour une visite de courtoisie programmée, mais également un message de protestation au regard de l’initiative incohérente et notoirement partisane de l’administration, dont la conséquence regrettable est d’affaiblir le RPM.  Malgré ces sollicitations, Le Chef de l’exécutif régional est resté intraitable : il n’y aura pas de conférence régionale le 29 mai à Gao. La rencontre a alors tourné court. De ce fait, la délégation du BPN/RPM a pris la décision de s’en tenir à la hiérarchie du parti. La décision est tombée, la nuit, de la part de Boulkassoum Haidara, Président du Conseil Economique Social et Culturel, porte-parole du RPM, invitant les sections de Gao, Bourem et Ansongo à tenir la conférence …le 29 mai.

Toutefois, le chef de la délégation du BPN/RPM et le Secrétaire Général Abdrahamane Diakité ont pris la précaution de délocaliser les assises au siège annexe du parti, l’ex-Coordination de campagne d’IBK, à 200 m du siège principal. La précaution fut justifiée, palliant un affrontement aux conséquences imprévisibles,  au vu de l’impressionnant cordon policier et de la garde nationale qui a ceinturé le siège du conseil régional de Gao, très tôt le dimanche 29 mai, après que des travaux nocturnes de menuiserie firent sauter et changer les serrures de la salle de conférence, nuitamment.  La conférence régionale de Gao fut finalement ouverte, dimanche 29 mai, devant près de 1.300 délégués, venus d’Ansongo, de Bourem et de Gao. Etaient présents les secrétaires généraux respectifs d’Ansongo, le Colonel Halidou Maiga, le Secrétaire Général de la sous-section de Bourem, Abdramane Touré et le Secrétaire Général de Gao, Abdrahamane Diakité.

A l’ouverture de la séance, le Président Aly Kouriba  a fait la lecture de l’allocution du Président Boulkassoum Haidara, exprimant le soutien du BPN/RPM aux présentes assisses et invitant la conférence à des débats francs, fructueux pour aboutir à des recommandations pertinentes.

Motion de soutien au président IBK

Quatre communications ont constitué le menu de la conférence, suivant les thèmes ci-après : l’état et la vie du parti, les acquis du gouvernement face aux engagements de campagne du Président Ibrahim Boubacar Keïta, le RPM et les regroupements politiques et la problématique des élections.

Les débats et contributions très nourris qui ont suivi les quatre présentations ont abouti aux recommandations, entre autres : L’intensification de la politique de l’emploi à Gao, au regard de la tentation de la jeunesse à être détournée par les groupes terroristes ; la mise en œuvre urgente de programme d’énergie solaire et d’énergie éolienne, pour pallier la crise d’énergie dans la région de Gao, la réalisation d’infrastructures socio-économiques dans la région de Gao, et notamment, le lancement des travaux de la route Sévaré – Gao, avec le risque de la coupure du tronçon par les pluies hivernales, isolant de fait le nord du reste du pays ; l’initiation d’un programme, sous forme de fonds spécial, de prise en charge des veuves et orphelins des victimes civils et militaires de la crise depuis 2012  et le renforcement des capacités de l’administration pour une meilleure gestion des ressources dédiées à la reconstruction des régions du Nord. La conférence a adressé une motion de soutien indéfectible au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, pour ses actions en faveur du développement économique et social du Mali et la mise en œuvre apaisée de l’Accord de paix.

Aussi, l’ensemble des sections de la région de Gao ont assuré au Président de la République et au BPN/RPM d’une victoire éclatante du parti lors des élections prochaines.  Enfin, la conférence exhorte le Président de la République à effectuer une visite à Gao, avec ces mots « I bissimila à Gao, la Cité des Askia vous attend et vous réclame ».

B.D

 

Source: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *