Conclusions du sommet d’Accra: l’épée de Damoclès au-dessus du Mali levée

Les Conclusions du Sommet d’Accra de ce 30 Mai lèvent l’épée de Damoclès qui trônait au-dessus du Mali. Je tiens ici à saluer la décision pragmatique de la CEDEAO visant à soutenir une transition pacifique et inclusive. Les maliens doivent à présent œuvrer à stabiliser la Transition en sortant des questions de personnes et en nous concentrant sur l’essentiel : rassembler le plus largement possible, remettre le pays sur les rails et, enfin, aller à des élections libres, transparentes et crédibles.

Dans cette mission, le Président Assimi Goita a récemment choisi de confier le poste de Premier Ministre au M5-RFP. Nous devons tous respecter et soutenir ce choix si nous voulons aller de l’avant. J’espère qu’il va accélérer la nomination dudit Premier Ministre ainsi que la formation de son Gouvernement. Charge reviendra à celui désigné par le M5-RFP, le Dr Choguel K. Maiga, lorsqu’il sera confirmé par le Président, de faire mentir les plus sceptiques. Il est appelé à ouvrir des consultations pour former une équipe représentative, inclusive et soudée le plus rapidement possible car le temps presse.
La représentativité sera la clé du succès de sa future équipe gouvernementale. Aucun gouvernement ne peut réussir dans le contexte actuel s’il est incapable de mobiliser les masses autour des chantiers à venir. L’indifférence des maliens face à l’action d’un Gouvernement est pire qu’une opposition frontale. Le Gouvernement doit susciter espoir et enthousiasme. Les maliens doivent se reconnaître dans ceux qui vont conduire la Transition et surtout croire vraiment en eux. La tâche est immense dans un pays où la rumeur, la délation et les préjugés sont la norme mais le Président Assimi et son futur Premier Ministre le savent déjà.
Les acteurs politiques et la société civile doivent eux aussi jouer leur rôle sur le terrain et ne pas rester en spectateurs passifs. Si c’est vraiment pour le Mali, chacun doit se mobiliser pour accompagner et suivre le déroulement de la Transition comme du lait sur le feu. Chaque malien doit sentir que les Forces Vives du Mali ne font plus qu’un seul et même ensemble. Nous devons être à l’image de notre devise : « Un Peuple – Un But – Une Foi ». Il ne s’agit pas non plus de suivre aveuglément mais de savoir faire la part des choses en soutenant les initiatives utiles et en sachant « rectifier » (c’est le mot à la mode en ce moment) lorsque nécessaire.
Cette transition DOIT réussir.
Soyons constructifs, pragmatiques et soutenons sincèrement la réussite de cette Transition !
COD
Président des jeunes de l’ADP-Maliba
Secrétaire Général du parti en Commune 5

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.