Commune VI du district de Bamako : Dagnon, pour le développement dans la stabilité!

La conquête des mairies dans certaines contrées du pays a été lancée le 04 novembre dernier. Pour se succéder à lui-même avec un bilan élogieux, Souleymane Dagnon, maire sortant Adéma Pasj est en lice. Il fait face à plusieurs de ses anciens conseillers pour le contrôle de la mairie.

souleymane dagnon maire commune6 sante

Après avoir rétabli l’ordre en commune VI et réaliser de nombreuses belles choses, Solo Dagnon entend poursuivre ses chantiers de développement. Auparavant très instable, insalubre, la commune VI est aujourd’hui un exemple qui suscite la jalousie.

C’est à cet effet, que les populations de la commune ont décidé et demandé à M. Dagnon de poursuivre ses efforts. Ainsi, son parti l’Adéma Pasj, de nombreux militants et sympathisants d’autres partis lui ont magnifié leurs soutiens. Malgré tout, il va affronter fraternellement certains de ses anciens conseillers tête de liste de leur parti respectif. Il s’agit entre autres de Ténémakan Koné, 1er Adjoint et tête de liste du MPR ; Baba Sanou, 2ème Adjoint et tête de liste du RPM ; et Adama Doumbia, 4ème Adjoint et tête de liste de l’UMPC.

Qu’à cela ne tienne, El Hadj Souleymane Dagnon part avec la faveur des pronostics. Tout simplement, il a un bilan élogieux qui lui a valu l’appel de la population à continuer ses œuvres pour le bonheur commun.

En effet, de 2004 à nos jours, Souleymane Dagnon a fait un travail herculéen. Très instable était la commune VI, aujourd’hui, elle est enviée et sert d’exemple au Mali et dans la sous région. Cela, à cause des nombreuses réalisations.

Porte d’entrée dans la capitale via Sikasso et Ségou, elle est soumise à de nombreux phénomènes. Alors, il fallait sécuriser la commune. Conscient de cela, M. Dagnon s’y est vite attelé. Avec la gendarmerie et la police. Depuis, des postes d’entrée jusque dans les gares routières, tout a été mis en exergue afin que les populations puissent être en sécurité et vaquer paisiblement à leur quotidien. Ensuite, s’en suivent de nombreuses réalisations notamment la finition des travaux de lotissement et de réhabilitation de Sénou. Délaissé par ses prédécesseurs, Dagnon prend à bras le corps ce vaste et stratégique quartier. Il va alors réaliser des projets d’adduction d’eau et d’électrification de ce quartier qui a en son sein l’Aéroport International Modibo Kéita et la base aérienne de l’Armée. Pour joindre l’utile à l’agréable, il s’occupe de la santé et de l’éducation. Ainsi, fut construit le Complexe Mère-Enfant équipé de matériels et équipements médicaux de dernière génération. C’est dans le Centre de Santé de Référence de la Commune VI, qui ne disposait qu’une petite maternité construite depuis 1984, et dont les matériels et équipements médicaux dignes de ce nom faisaient défaut. Là où il y a la vie, il y a la mort, il s’emploie et construit une morgue dans l’enceinte du même centre.

Pays de tradition millénaire, Dagnon en a conscience, il valorise les chefferies, les autorités traditionnelles et religieuses. Très disponible et au service de sa commune, il multiplie les appuis apportés aux indigents et aux autres couches les plus défavorisées.

Les infrastructures routières demeurant la clé du développement, il s’y attaque. Alors, sont construites la route de Magnambougou via Avenue OUA et d’autres routes secondaires de la C. VI.

La réalisation des lampadaires un peu partout dans la Commune ; la réalisation d’infrastructures scolaires avec plus d’un millier de classes construites ; la réalisation des espaces-verts et d’une Place du Cinquantenaire dans la foulée des festivités des cinquante ans du Mali en 2010 ; la construction de centaines de magasins à Magnambougou et Banankabougou ; la construction d’un complexe commercial ultramoderne dans le même quartier ; l’aménagement d’espaces de sport, de culture et de détente pour les jeunes ; la construction d’un centre multifonctionnel à l’intention des femmes de la Commune entre autres font rêver debout.

COMMENT A-T-IL PU Y PARVENIR ?

Il a compte sur lui-même d’abord avec ses idées et le travail bien fait. Alors, il va adopter des stratégies pour l’amélioration des revenus de la Mairie. Il procède essentiellement au recensement et à l’identification des contribuables de la Commune. A cet effet, il crée une base de données informatisée qui a permis de mettre fin à toute évasion fiscale, une première dans l’histoire des collectivités territoriales au Mali, de moraliser et d’améliorer les revenus de la Mairie de l’ordre de plus de 70%. Et le budget communal va augmenter jusqu’à atteindre et le cap du milliard. Comme conséquence dicte, le le recrutement de plusieurs jeunes en respect du genre, et l’amélioration des conditions des travailleurs de la Commune. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Alors, Dagnon entend poursuivre son rêve de développement de sa commune dans la stabilité.

DABO

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *