Communales en commune I: Le RPM supplante l’URD qu’il qualifie d’ « amateur politique »

244 voix, c’est avec cette courte avance que le Rassemblement Pour le Mali a supplanté l’URD en commune I. Ce qui, depuis dimanche soir, alimente des protestations de la part des militants de l’URD dans la circonscription.

union-republique-democratie-urd-parti-politique-logo

Les militants du Rassemblement pour le Mali en commune I étaient aux anges le mardi soir dans leur quartier général, à la suite des données émanant de la commission de centralisation de l’élection dans les circonscriptions de Bamako, communiqués par leurs responsables. C’était à travers une conférence de presse, animée par la tête de liste, Mamadou B. Kéita, accompagné du secrétaire général du parti en Commune I, l’ancien ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Kéita, et de son directeur de campagne, Gaoussou Badiè Soukouna.

Selon les données communiquées à l’occasion, la liste conduite par Mamadou B. Kéita a remporté le scrutin communal à 7598 voix, pour 13 conseillers municipaux, contre7354 pour le candidat de l’URD avec le même nombre de conseillers. L’Adema/PASJ, alors sortat, termine troisième avec 3539 voix pour 6 conseillers.

Alors que pour le directeur de campagne, Gaoussou Badiè Soukouna, la victoire du RPM dans la commune résulte de la compatibilité du projet de société du candidat avec les réalités du milieu, le secrétaire général de la section saisira l’occasion pour adresser ses vives félicitations au nouvel élu, et remercié les uns et les autres pour les efforts consentis ayant abouti au résultat.

La prime à la compétence

Le nouvel élu à la tête de la mairie a d’abord tenu un discours de rassemblement.

«Pour moi, il n’y a ni gagnant, ni perdant, c’est l’heure du rassemblement. Que le candidat de l’URD suive les pas de son chef en m’appelant pour me féliciter », a déclaré Mamadou B. Kéita.

Le nouvel élu  a ensuite répété ses promesses électorales. Avant de marteler :

«La récréation est terminée. Nous en avons la capacité et les moyens. Nous allons à la mairie pour travailler et pour changer les conditions de vie de la population. Nous allons en mission commandé».

« Je ferai appelle aux compétences avec obligations de réussite», a précisé le nouveau maire.

L’URD, un « amateur politique »

Quant aux résultats annoncés par l’URD à la veille au lendemain du scrutin, faisant état de sa victoire sur le RPM, les responsables locaux du parti présidentiel ont fait comprendre que « le RPM est un parti discipliné » et ont qualifié ceux de l’URD qui se sont livrés à cet exercice non démocratique « d’amateurs politiques ». « Ils n’ont aucune source fiable pour dire qu’ils ont gagné cette élection de plus de 1000 voix de différence», a élucidé Mamadou B. Keita.

 

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.