CODEM en CII : des responsables à couteaux tirés

La tension est quelque peu tendue entre des responsables du parti de la Convergence pour le développement du Mali (CODEM) de la commune II.

 election legislative codem aliance mpr yelema adema

Le problème, rapporte-t-on au sein de ce parti, est dû à l’insertion des militants qui ont adhéré récemment à la CODEM.

Le melting-pot politique entre nouveaux et anciens du parti CODEM semble prendre du coup. En effet,  depuis quelque temps, rapportent plusieurs sources au sein de ce parti, des responsables du parti CODEM de la commune II sont à couteaux tirés.

En cause, expliquent nos sources, les procédures d’insertion des militants qui ont récemment adhéré à ladite formation.

Avant et après l’élection présidentielle, des cadres et responsables de certains partis politiques se sont retrouvés à la CODEM.

Il s’agit de Sékou DIAKITE, un ancien du parti ADEMA, qui a claqué la porte de ce parti pour être le directeur de campagne de la CODEM.

Ensuite, c’était le tour de l’honorable Hadi NIANGADOU de quitter le parti CNID pour la CODEM.

Ces deux hommes politiques, dans leur décision d’aller à ce parti, étaient accompagnés de certains militants à la base, dont des élus communaux : Mme CISSOKO Awa TRAORE dite Magnini, Abdoulaye BASSOLE, Mme DEMBELE Gogo DIAKITE.

Sékou DIAKITE tout comme Hadi NIANGADOU sont tous de la commune II ce qui explique ce tiraillement entre les nouveaux adhérents et les anciens du parti.

Selon des sources proches de ladite formation politique, les plus anciens militants de la CODEM de ladite commune y voient un holdup ou une prise en main du parti en commune II par Hadi NIANGADOU et ses compagnons.

Par ailleurs, selon d’autres sources, le problème n’est pas que l’insertion des militants à certains niveaux de prise de décision dans la commune.

En dessous, c’est la lutte de positionnement des candidats sur la liste des prochaines élections communales avant même l’annonce de la date prévue par les autorités pour ces échéances électorales.

En effet, le mandat des élus communaux devrait prendre fin dans quelques mois.

Joint par nos soins à téléphone le Secrétaire général du parti de la commune, M. SINGARE, affirme l’information sans faire de commentaire.

«Je viens juste d’un voyage et j’ai entendu l’information par survol. Donc, je ne sais pas davantage », a-t-il déclaré.

Par Sikou BAH

 

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.