Clôture des travaux du Dialogue national inclusif, ce dimanche au Palais de la Culture

Bamako, 22 décembre (AMAP) La cérémonie de clôture des travaux  du Dialogue national inclusif (DNI) a été présidée ce dimanche au Palais de la Culture, Amadou Hampaté Ba, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a constaté l’AMAP.

C’était en présence de l’ancien Chef d’Etat, Amadou Toumani Touré, du Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, des chefs des Institutions, des membres du Gouvernement, du représentant de l’Union Africaine, Pierre Buyuya, des membres du Triumvirat et du Comité d’organisation, des représentants de la société civile, des mouvements signataires de l’Accord, de la hiérarchie militaire et de plusieurs autres invités.

La cérémonie a débuté avec la lecture des résolutions soumises à la décision du président de la République, portant sur l’organisation des élections avant le 2mai 2020, l’organisation du référendum constitutionnel, la sécurité et le retour de l’administration ainsi que la relecture de l’Accord pour la paix, selon les mécanisme prévus ç l’article 65 dudit accord.

Des motions de remerciements au Chef de l’Etat, au Gouvernement, au Triumvirat, au Comité d’organisation et aux participants ont été lues au cours de la cérémonie d’ouverture du Dialogue qui a également proposé un calendrier pour la réalisation des actions prioritaires.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a, dans son discours de clôture, remercié et rendu hommage à tous ses prédécesseurs avant de féliciter les membres du Triumvirat, du comité d’organisation, les experts, les personnes ressources et les participants.

Le Chef de l’Etat a salué l’esprit qui a prévalu à l’organisation du Dialogue avant de préciser que le pays est parvenu à transcender toutes difficultés survenues aux différents périodes de son histoire.

« Notre pays ne saurait jamais être un navire en perdition. Certes, il lui arrive, par gros temps, de tanguer. Mais pour ce qu’il a apporté aux autres, pour la part de lumière qu’il a donnée, il ne saurait jamais chavirer » a-t-il déclaré.

Le président de la République s’est dit fier des conclusions des travaux du Dialogue national inclusif.

« Je suis fier des rapports qui m’ont été faits de vos travaux. Lesquels travaux ont été inspirés par un élan patriotique renouvelé, préfiguration réjouissante d’un nouvel élan national devenu d’impérieuse nécessité. Voire la condition sine qua non pour que ce pays revienne au diapason des autres ! Qu’il soit conforme à sa remarquable histoire ! Et qu’il soit cohérent avec nos ambitions d’émergence qui, elles, ne sont pas une vue de l’esprit mais une exigence de notre devoir de génération ! », a affirmé le président Keïta.

Le Chef de l’Etat s’est engagé à appliquer les recommandations issues du Dialogue national inclusif.

« J’ai promis, quant à moi, de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que les recommandations validées soient appliquées et leur mise en œuvre attestée par les mécanismes de suivi que vous aurez souverainement mis en place. Je le ferai car je saisis tout l’enjeu de l’exercice que vous venez de conduire avec brio et maturité » a précisé le président de la République.

Le président Keïta a enfin chargé les membres du Triumvirat de s’entourer de cadres valables pour la mise en œuvre des mécanismes de suivi évaluation des conclusions du Dialogue national inclusif.

KM

AMAP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *