Clash au Rpm : La température a du mal à baisser

honorable Bafotigui Diallo depute assemblee nationale rpmDans un entretien accordé à notre confrère de l’Indicateur du Renouveau, l’honorable Bafotigui Diallo, le chef de file de la fronde au sein du groupe parlementaire/Rassemblement pour le Mali (RPM), n’écarte plus la possibilité d’une destitution du président de l’Assemblée nationale du Mali si jamais ce dernier ne change pas de comportement dans la conduite des affaires à Bagadadji. Qui veut tuer son chien l’accuse de rage, dit l’adage. Et pour autant, Issaka Sidibé a donné  le meilleur de lui même pour faire de la réalité le rêve des militants du Rpm : celui de faire d’Ibrahim Boubacar Kéita à Koulikoro, le président du Mali. Mais cet ancien douanier qui a été imposé au perchoir de l’hémicycle par la bénédiction de son beau-fils ne dormirait plus que d’un œil en ce moment. Peut-il encore compter sur les militants du Rpm pour se faire une place au soleil. Car des députés de sa famille politique veulent le débarquer de son poste actuel. Les mois à venir nous en diront un

peu plus sur cette affaire.

 

Résidence du président de la république :

Une voiture 4×4 fonce sur le barrage de sécurité

C’est arrivé le mardi soir aux environs de 18 heures, une voiture 4×4, une Prado Land Cruiser de couleur grise, a foncé sur le barrage de sécurité qui entoure la résidence ultra moderne qui sert de Palais au Président Ibrahim Boubacar Keïta. La voiture a fait plusieurs tonneaux avant d’être bloquée par la barrière de sécurité qui protège le mur en face du goudron.  Selon des témoins oculaires de la scène rocambolesque, le conducteur roulait en excès de vitesse, avant de perdre le contrôle de la voiture qui a foncé sur la résidence présidentielle à Sébénikoro. Nos sources affirment que cet accident a alerté la garde pléthorique devant la résidence du Chef de l’Etat. Les gardes se sont mobilisés pour sortir le conducteur légèrement blessé et de dégager la voiture du lieu de l’accident. Tout cela en l’espace de quelques minutes pour ne pas attirer les regards indiscrets.

 

 

Menaka :                                                            

Les enseignants du lycée en grève 

Que se passe-t-il au niveau du monde scolaire dans notre pays? Car la cascade de grève est en train de plomber le bon déroulement de la rentrée scolaire. En colère contre le non-paiement de leurs heures supplémentaires de l’année scolaire 2014-2015, les enseignants du lycée public de Ménaka ont déclenché une grève de trois jours. L’origine du bras de fer entre eux et les autorités remonte à la crise de 2012 où de jeunes universitaires se sont mobilisés pour dispenser les cours au lycée à travers l’accompagnement financier et matériel des élus et responsables de l’école. Ils reprochent au comité de gestion du lycée et l’Association de parents d’élèves de ne pas tenir leurs engagements par rapport aux heures supplémentaires. Tout ceci présage d’un mauvais signe, et le ministre en charge de l’Education nationale doit se saisir de ce dossier pour calmer les ardeurs.

 

 

Réconciliation nationale :

Une prime de dignité pour les populations du Nord ?

Lors de la conférence que la caravane pour la paix et la réconciliation nationale a organisée à Bourem, le 28 octobre dernier, le représentant local de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm) a exprimé son regret que cette proposition ne soit pas prise en compte par l’Accord de paix et de réconciliation au Mali. Selon le syndicaliste, les populations du Nord ont d’autant été victimes d’humiliation et d’exactions lors de la crise que tout cela devrait être compensé par une prime de dignité. En réponse à cette suggestion, Ibrahim Achanhaga Maïga, cadre du ministère de la Réconciliation nationale et non moins conférencier, a fait savoir que la prise en charge de cette situation était l’une des raisons de la création de la Commission vérité, justice et réconciliation.

Le syndicaliste a par ailleurs dénoncé les conditions de travail du Centre de santé de référence de Bourem qui, dit-il, ne vit que de dons. Toute chose qui a été confirmée par une source proche du Csréf que nous avons approchée.

source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *