Cité ministérielle à Bamako: les chefs coutumiers et traditionnels à l’honneur

Le ministre des Affaires religieuses, du culte et des coutumes, Dr Mahamadou KONE, a rencontré les leaders communautaires, les légitimités traditionnelles et autres responsables des structures et associations œuvrant pour la défense et la promotion de nos valeurs sociétales. C’était dans la matinée de ce mardi 06 juillet 2021, dans la salle de conférence de son Département.

 

Ils ont tous répondu présent : les Familles fondatrices de Bamako (NIARE, TOURE et DRAVE), les chefs de quartiers de Bamako, les chefs de tribus et fractions nomades, le Conseil de Famille DIARRA du Mali et de la Diaspora, Gina Dogon, la Fédération nationale des chasseurs du Mali, l’Association culturelle N’ko, Joko ni Maya, etc.
Prenant la parole à tour de rôle pour décliner leur identité respective et la chefferie ou légitimité traditionnelle qu’ils représentent, ils ont tous salué l’initiative de cette rencontre, avant de se réjouir de la reconnaissance de leur place et de leur rôle à travers la prise en compte des coutumes dans la nouvelle architecture gouvernementale.
C’est une première dans le pays, après 60 années d’indépendance du Mali, ont-ils tenu à souligner avec force, regrettant amèrement leur « mise à l’écart » par le pouvoir d’Etat aux profit de nouvelles autorités politiques et administratives, « plutôt enclines au commandement qu’à l’accompagnement des populations pour le développement local, régional et national en vue du progrès économique, social et culturel au profit de la collectivité» .
« Cependant, mieux vaut tard que jamais », ont-ils salué en chœur.
« C’est la raison pour laquelle vous avez notre soutien ; et notre accompagnement ne vous fera jamais défaut », ont-ils promis au ministre des Affaires religieuses, du culte et des coutumes.
« C’est le début d’un processus de collaboration intelligente entre les chefs coutumiers et le pouvoir d’Etat au bénéfice exclusif des populations», ont-ils espéré.
« Vous méritez amplement le respect et la considération pour la place que vous occupez et le rôle que vous jouez dans notre société et dans vos localités respectives. Car, vous jouissez de la légitimité authentique auprès des populations respectives pour ce faire», a conforté le ministre KONE.
« Et, vous serez respectés parce que vous êtes le pilier de ce pays », a-t-il promis, réfutant la caractérisation du Mali en Nord, Sud, Est, Ouest, Centre, etc.
« Partout au Mali, il n’y a que des Maliens tout court », a-t-il tenu à clarifier.
« Vous êtes la stabilité même du Mali », a soutenu davantage le Dr KONE.
« Tout le monde respecte ses chefs traditionnels, sauf le Mali », a regretté à son tour le ministre KONE.
« On vous a ignorés et le Mali aussi a été ignoré », a-t-il enfoncé le clou.
« Le fait d’ajouter les coutumes aux affaires religieuses et au culte est un signal très fort des plus hautes autorités de la Transition pour rectifier le tir en restaurant le respect et la considération auxquels vous avez droit à plus d’un titre », s’est félicité le Dr KONE.
Aussi, a-t-il annoncé la tenue prochaine des « Journées de réflexion sur les légitimités traditionnelles et coutumières », peu importe le vocable utilisé pour l’occasion, le consensus devant porter sur l’essentiel : le respect et la considération dus aux chefs coutumiers et traditionnels.

Source : CCOM/MARCC Avec INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.