Cheick Oumar Sissoko : Un homme au parcours exceptionnel

Ce patriote géant a marqué d’une pierre blanche l’histoire contemporaine de notre pays tant sur le plan professionnel que  politique.

 

Les personnalités sont le moteur de l’histoire. Et, l’histoire est un processus dynamique de transformation sociale. Cette vérité enseignée par le philosophe Allemand Hegel (qui donna à la philosophie une version complète et définitive) sied, à bien des égards, au parcours élogieux de Cheick Oumar Sissoko.

Ce patriote géant a marqué d’une pierre blanche l’histoire contemporaine de notre pays tant sur le plan professionnel que  politique.

Grand de taille et d’esprit, Cheick Oumar Sissoko est d’un naturel agréable, humble et pondéré dans ses prises de position. Cette sagesse lui vaut  respect et  considération au point de faire l’unanimité autour de sa personne, tant il est à la fois adulé par ses collègues, adversaires et partisans.

Fin stratège, redoutable analyste politique, l’homme géra d’une main de maître le ministère de la Culture et celui de l’Education sous le magistère d’Amadou Toumani Touré. Et relança la biennale artistique et culturelle, la valorisation de l’art et de la culture, la lutte contre la piraterie, l’inscription de la ville de Tombouctou au patrimoine de l’UNESCO et l’intégration entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali à travers le triangle du balafon, etc.

Panafricaniste, anti-impérialiste, ce militant tiers-mondiste a présidé les destinées de l’Association des Etudiants et Stagiaires Maliens en France (AMSEF) qui était une section de la Fédération Etudiants d’Afrique Noire (FEANF).

Homme politique au parcours atypique, il a été aux avant-postes du combat pour l’avènement d’une société démocratique fondée sur des valeurs de liberté, de justice et de bonne gouvernance pour un développement social, économique et culturel équilibré.

Visiblement préoccupé par la situation du pays, il a fondé le mouvement Espoir Malikoura et s’apprête à lancer le vendredi 5 juin 2020, avec d’autres forces politiques (les partis membres du FSD) et sociales (la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Dicko) l’offensive pour amorcer un nouveau contrat politique et social entre l’élite politique et les gouvernants et pour promouvoir une gouvernance vertueuse.

L’homme est aussi un célèbre cinéaste. Il a réalisé plusieurs films dont  « La leçon des ordures », Guimba (« Le Tyran ») et La Genèse. Le Guimba (« Le Tyran ») a remporté l’Étalon de Yennenga au Fespaco  (Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou).le combat à travers son oeuvre cinématographiques : par exemple ‘’Finyè’’

Alpha Sidiki Sangaré

Source: Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *