CHEICK OUMAR SISSOKO LORS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE EMK, HIER : ‘’ IYAD AG GHALI FAIT DES ALLER – RETOUR  EN ALGÉRIE …LE MALI DOIT INTERPELLER L’ALGERIE  ‘’

Le coordinateur d’Espoir Mali Kura l’ancien ministre Cheick Oumar SISSOKO  était face aux médias  hier  jeudi   au siège de son   Mouvement. L’objectif de  la rencontre visait  pour EMK   à  donner son point  de vue  sur la  situation politique et sécuritaire. Parlant de ce dernier volet,  Cheick Oumar Sissoko   a fait  part de son incompréhension par rapport aux mouvements des djihadistes  dans certaines zones. ‘’Farabougou est  à 15 kilomètres d’un gros village, Dogofiri  et de 30 kilomètres  de Diabaly  où il y a un centre militaire. Mais la question que l’on est en droit de se poser, c’est comment, ces gens motorisés (jihadistes) sont arrivés  jusqu’ici, et ce n’est pas la première fois ‘’ ? dira-t-il.

Cheick Oumar Sissoko   a expliqué que l’insécurité a  gagné  l’ensemble du territoire.  « Aussi,   chaque fois  ce sont les mêmes motos qui viennent  et qui tournent comme partout au Mali.  Ces mouvements de troupes  terroristes ont occasionné la destruction de plusieurs villages »,       a  indiqué le coordinateur de Espoir Mali Kura. Le Mali nouveau ne peut  se mettre à l’œuvre   dans cette situation selon Cheick Oumar Sissoko : ’’ mais d’où sortent toutes ces motos ? tous ces gens motorisés  qui circulent  comme ils veulent ? qui viennent attaquer comme ils veulent, à 5 heures du matin, à 17 heures  dans l’après-midi, d’où sortent-ils  et où vont-ils  après ? Où se ravitaillent-ils en carburant, en nourriture ? C’est vrai qu’aujourd’hui dogofiri  et  farabougou, ils ont récupéré tous  les animaux,   les bovins, les caprins,   mais d’où sortent-ils  et  où vont-ils dans cette  zone frontalière à la Mauritanie ? ou semble-t-il  certains pourraient se trouver  dans la forêt  de wagadou. Est ce qu’ils ne se replient pas en Mauritanie ?  ce, à quoi je croirais  vraiment facilement », ‘‘a  déclaré  M .Cheick Oumar Sissoko.  Il poursuit :          ‘’le Mali  a le devoir d’interpeller  l’Algérie ». De son avis, le ministre des Affaires Étrangères   tout comme le  chef  de l’État doivent interpeller   .’’ En  tout cas, une enquête doit être menée, cela ne peut pas continuer. En même temps on sait que Iyad Ag GHALI fait des aller -retour  en Algérie et c’est inacceptable .GSIM, il en est  le président, le désastre que  le mouvement  cause à ce pays est énorme. L’Algérie serait-elle (…)

 Par Mahamane TOURE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *