Cheick Oumar Sissoko, Coordinateur Espoir Mali Koura sort de son silence : «Aujourd’hui, c’est la localité de Farabougou qui vit un drame innommable en ce 21e siècle »

Dans un communiqué, le parti Espoir Mali Koura de l’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko, dénonce l’immobilisme de nos forces de défense face au drame humanitaire au centre du pays. Pour lui, c’est le même cycle infernal qui continue d’endeuiller les populations au centre.

 

Membre du M5-RFP, Espoir Mali Koura a réagi face au drame sécuritaire du centre du pays. « Après Ogossagou I et II, Sobanda, ensuite et sur bien d’autres sites en région de Mopti, des hordes de barbares continuent à semer désolation et ruines sur presque toute l’étendue de notre pays », indique le communiqué.

En effet, des tueries en masse de paisibles populations, des destructions entières de villages et hameaux, des enlèvements de personnes et de bétails, semblent ne plus émouvoir les tenants de l’autorité, dénonce l’EMK ajoutant que face à la situation, ils sont tentés de le dire au vu de la récurrence de la perpétration des barbaries.

« Aujourd’hui, c’est la région de Ségou et plus particulièrement la localité de Farabougou (cercle de Niono) qui vit un drame innommable en ce 21e siècle après Léré I et II, Nampala, Dioura, Diabali I et II, Sokolo I et II, Niono, Boky-wèrè », affirme le communiqué.

Selon l’EMK, l’état de siège auquel ce paisible village est soumis depuis quelques jours par un groupe de terroristes interpelle l’état au premier degré. Car c’est une situation inacceptable qui nous rappelle cruellement la tragédie que le camp militaire d’Aguel hoc a vécue du 18 au 24 Janvier 2012. En rappel le capitaine Amadou TRAORE dit Bad et une centaine de ses soldats y avaient été sauvagement massacrés. Ils n’avaient reçu aucune aide.

« La situation de Farabougou est une nouvelle épreuve douloureuse et insoutenable pour notre peuple et l’état de transition en cours », mentionne le communiqué.

Comme le 14 mai 2020, Espoir Mali Koura (EMK / M5 RFP) interpelle le gouvernement sur ses responsabilités pleines et entières quant à la résolution de la crise sécuritaire qui frappe toujours notre pays.

Et de se demander si « l’incompétence et le manque de vision de l’ancien régime d’IBK perdureraient-ils encore après le 18 Aout 2020 ? ».

Toutefois, EMK/ M5 RFP a lancé un appel patriotique au sursaut national des Maliens, un sursaut à se dresser sur les remparts pour sauver la patrie en danger.

Il est impensable que les FAMA ne puissent pas tenter un assaut pour libérer ce village et procèdent par largage des vivres par avion en se félicitant d’avoir apporté une aide.

« Les FAMa ont encore largué, le mardi 20 octobre 2020, des vivres à Farabougou. Cette  action humanitaire significative au profit des populations contribue à soulager  leur souffrance en attendant une solution efficiente. C’est un avion de transport Y-12 de l’Armée de l’Air qui  a encore  largué la cargaison de denrées de première nécessité sur le village. Cette opération a été  rondement menée et coordonnée avec une équipe de largueurs des Commandos parachutistes. Elle participe de  la volonté des autorités de soulager les populations et atténuer les effets néfastes des forces obscurantistes », a annoncé tristement l’armée.

Bourama Kéïta 

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.