Cheick Boucadry Traore : ‘’Notre responsabilité collective’’

Apres le refus de parapher le document issu de la médiation, les groupes rebelles continuent d’exiger la continuation des négociations dans le vide pensant pouvoir imposer dans le temps les vraies composantes de leur aventure, notamment celles relatives aux velléités d’indépendance. Cet état de fait est la conséquence de l’incapacité de la ‘‘communauté internationale’’ à s’imposer pour accomplir sa mission au Mali.

Cheick Boucadry Traoré president care tanex

Le gouvernement Malien et la République auraient-ils été épargnés de menaces de sanctions depuis les premières heures d’un refus de signer le document qui ne fait pas l’unanimité au sein de notre nation ? Cette communauté internationale doit prendre sa responsabilité après avoir exigé du Mali la signature d’un accord qui peut avoir pour l’avenir de notre pays des conséquences néfastes; mais plus important encore, c’est au gouvernement malien de préparer et protéger l’avenir de notre nation. Notre politique de sécurité nationale doit maintenant plus que jamais s’articuler sur nos propres efforts, et elle doit désormais engager nos intérêts vitaux.

N’oublions jamais que la reconstruction de notre pays implique les efforts de tous. Nous invitons l’ensemble des forces vives de la nation à prendre leur responsabilité et à placer l’intérêt supérieur du Mali au-dessus de toute autre considération. Comme nous l’avons déjà souligné, aujourd’hui, nous devons tous comprendre que nous nous battons pour l’âme de notre Nation.

Que Dieu nous assiste et qu’Il bénisse notre Nation.

Cheick Boucadry Traore

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.