Candidat de l’Adema-Pasj à la présidentielle : Pr. Tiémoko Sangaré, le suicide collectif !

En s’adressant aux militants et sympathisants du parti pour le nouvel an, le président du parti a laissé entendre que le PASJ aura son candidat pour la future présidentielle. Normal pour ce parti historique qui s’est longtemps prostitué pour de multiples raisons. Ceci étant, la préoccupation actuelle des militants réside dans le choix du porte-étendard. Qui doit-il être, un vacancier, un arriviste, un fidèle ou un caméléon comme Tiémoko Sangaré pour le suicide collectif ? Notre analyse.

 

La prochaine présidentielle suscite déjà des engouements. Elle doit logiquement être ouverte, transparente et libre. Même s’il y a le doute dans l’esprit de nombreux de nos compatriotes que la transition a déjà son candidat. Donc qu’elle ne saurait être impartiale.

 

Qu’à cela ne tienne, il y a de nombreux apprentis politiques qui se manifestent. Et, ils ne ratent aucune occasion de jeter l’opprobre sur les acteurs du 26 Mars 1991. Alors, c’est à l’Adéma Pasj, le Cnid FYT, l’Us Rda et les partis qui leurs sont issus de s’organiser, de réfléchir pour mieux aborder les élections générales. Pour cela, il faut faire des choix judicieux avec des Hommes intègres, fidèles, engagés et ayant une base électorale digne de ce nom. Il ne s’agit point de choisir des brebis galeuses pour se substituer aux acteurs intègres qui ont tout donné au parti. Encore moins un Tiémoko Sangaré caméléon, tergiversant, impopulaire, contesté et sans une réelle base électorale. Car, choisir Tiémoko comme candidat du Pasj est synonyme de descente aux enfers pour les héritiers d’AOK et de feu Abdramane Baba Touré. Ce qui risque d’être fatal pour l’avenir du parti. Qui, à n’en pas douter, fera perdre le parti du peu de crédibilité qu’il a au sein de l’opinion nationale. Alors, il sera très difficile pour le parti de revenir au devant de la scène avec cette idée de reforme et de refondation que certains pensent qu’il s’agit de débarquer les acteurs de 1991. Il est donc important pour le Pasj de choisir un candidat digne de ce nom pour la prochaine présidentielle. Il s’agit d’avoir un candidat exemplaire, représentatif, rassembleur pour maintenir le parti dans le gotha politique national.

Boubacar DABO

 Source : Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.