Boubou Doucouré, président du Front Patriotique : «Nous soutenons Soumaïla Cissé parce qu’il a accepté nos conditions»

Une assemblée générale a réuni samedi 19 mai à leur siège à Sirakorodji tous les responsables des associations du Front patriotique républicain. Cette rencontre a été l’occasion de présenter le bureau exécutif et de communiquer l’importante décision prise pour soutenir le candidat Soumaïla Cissé à la présidentielle de juillet prochain.

Le Front patriotique est un collectif d’associations dont la vision est ‘le devoir de responsabilité’ devant la crise politique, sécuritaire et économique que traverse le Mali depuis 2012. Selon la vision du Front patriotique, cela est valable non seulement pour l’épanouissement socio-économique des populations à la base, mais aussi, pour le fonctionnement même de l’Etat et du respect des lois.

Composé de 61 membres, le bureau est dirigé par Boubou Doucouré avec Sidiki Koné comme secrétaire général et trois présidents d’honneur, en l’occurrence Youssouf Camara, Mountaga Diarra et Boubacar Touré.

Prenant la parole, le président du Front patriotique républicain dira que le choix de la personne de Soumaïla Cissé fait suite à l’accord de la vision qu’ils ont de la gouvernance adossée par le programme que le candidat leur a proposé. Pour Boubou Doucouré, la situation actuelle du pays ne laisse personne indifférent. Pour la remédier, il est urgent que les Maliens choisissent cette année une autre personne pour diriger le pays.

«Avec cette gestion calamiteuse que ferions-nous, si les Maliens donnaient un second mandat à Boua ?» s’interroge-t-il. À l’en croire, Soumaïla Cissé est le seul candidat qui a les moyens de sa politique. Il a ensuite demandé aux Maliens de suivre le Front patriotique républicain.

À la question selon laquelle Soumaïla Cissé fait partie du système, il rétorque : «Soumaïla a accepté nos propositions et s’il change après avoir eu le trône, nous le quitterons». Rappelons que le Front patriotique républicain est composé de 27 associations diverses.

Gabriel TIENOU

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *