BIENS DE L’ÉTAT : APRÈS IBK, AU TOUR D’ISSAKA SIDIBE

L’honorable Issaka Sidibé est désormais le client des domaines de l’État. Une affaire de voitures est sur le dos de l’ancien président de l’Assemblée Nationale par son prédécesseur.

La lutte aux biens publics semble s’étendre au fil des mois. Ce n’est pas la famille politique d’Ibrahim Boubacar Kéita qui dira le contraire. Après le «Mandé Bourama» pour les véhicules du Sommet Afrique-France, c’est au tour de son dauphin de ‘‘comparaître”.

Issaka Sidibé est au cœur d’un autre scandale pour une affaire de véhicules. À la différence qu’ils ont été remis par cette Assemblée nationale qu’il a tant servi et qui le pointe pour l’inventaire des biens. Quatre (04) véhicules (…)

BAMOISA 

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.