Audit du fichier électoral : 7.663.464 Maliens appelés aux urnes

Le comité d’audit a rendu public son rapport vendredi dernier lors d’un point de presse au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le président de la CENI, Amadou Bah qui présidait les travaux était entouré du Général Siaka Sangaré, Délégué général aux élections, des membres du comité, du représentant du département de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et de certains partenaires techniques

Avec 7.663.464 électeurs répartis entre 12.469 centres de vote et 22.147 bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire, le fichier électoral peut permettre la tenue des élections législatives crédibles. Ce chiffre a été obtenu après les opérations de radiations, de validation d’électeurs et de transferts, selon le mouvement démographique.

L’équipe de l’audit composée de 12 membres a travaillé pendant 7 jours sur le fichier électoral. Il s’agit de trois membres de la CENI, deux représentants de la Majorité présidentielle, deux de l’Opposition, un représentant de la Société civile, un représentant des partis politique non affiliés et trois experts internationaux qui ont travaillé sur le fichier électoral.

Le président de la CENI, a rappelé que courant février 2020, le Gouvernement du Mali, faisant suite à la demande de la classe politique  avait saisi la structure pour procéder à l’audit du fichier électoral. En février dernier, a eu lieu le lancement des opérations d’audit du fichier électoral biométrique, avec comme objectif principal a souligné Amadou Bah.

Le comité a été mis en place par Décision N°001/CENI-2020-P, après une forte demande de la classe politique surtout l’opposition. De ce fait, le fichier est inclusif et consensuel.

Par ailleurs, le comité ne formule aucune recommandation à mettre en œuvre avant le prochain scrutin selon les membres du comité d’audit. Il estime que l’inventaire des forces et faiblesses du mécanisme de mise à jour du fichier électoral et son système de gestion ne nécessite pas une action urgente. Le comité a formulé des recommandations à moyen termes (dès la fin des échéances de 2020).

Signalons que la conférencière était Karine Sahli Majira, coordinatrice du Comité et expert en élections. Le comité d’audit est présidé par Massa Sogoba, vice-président de la CENI.

Seydou Diamoutené

Source22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *