Attribution des logements sociaux : Tout le cabinet du ministre Bathily parmi les bénéficiaires

Dramane Dembélé a organisé une mascarade avec des tripatouillages, doublons, règlement de compte et exclusion. C’est l’avis de plusieurs personnes qui n’ont pas eu les logements sociaux cette année, mais ce qui dépasse tout commentaire c’est le cas des membres de cabinet du ministère des domaines de l’état et des affaires foncières qui sont tous des bénéficiaires cela dépasse tous les commentaires, des conseillers techniques aux plantons en passant par les chauffeurs et les chargés de mission.

mohamed ali bathil ministre justice mali garde sceaux micro interview

 

En faisant un tour dans la nuit du samedi 25 juillet 2015 au bureau de l’office malien de l’habitat des 700 logements nous avons constaté que les gens étaient en colère n’ont pas parce qu’ils n’ont de logement mais qu’il y a des noms qui ont bénéficié deux à trois fois alors que certains n’ont pas eu un seul lot. Le hic et que les personnes en question sont bénéficiaires en F3, F4 et F5 c’est le cas d’un certain Diane Kida et un Mamadou Koumaré on se demande si ce n’est pas le ministre de l’équipement et des transports. Parce que le Mamadou Koumaré bénéficiaire est un habitant de la commune I tout comme le ministre de l’équipement. Plusieurs cas de doublons existent sur la liste qui est sortie dans la précipitation. Mais le cas ou il n y aucun doute ce sont les membres du cabinet des ministres des domaines de l’état et des affaires foncières. Car selon des sources proches de la commission d’attribution  les dossiers de ceux-ci c’est-à-dire les membres de cabinet du ministre Mohamed Aly Bathily  ont été déposés bien après la date officielle dépôts des dossiers. Ils devraient en réalité êtres rejetés d’office, mais on se demande quel deal entre le ministre Bathily et le ministre Dramane Dembélé. En faisant une lecture minutieuse de la liste des bénéficiaires publiées, qui d’ailleurs ne sont pas les mêmes, car certains ont cherché en vain leurs noms, mais après ils l’ont dans une autre liste différente de celle publiée par la presse le lundi 27 Juillet 2015. Notre lecture nous permis de voir le nom 02059 Brahima Sidibé F3 A 3775 il est reprographe au ministère des domaines de l’état et des affaires foncières, le 02057 Bouba Sow F3 A 3846 chauffeur du chef de cabinet du ministère des domaines de l’état et des affaires foncières, il y a aussi 02062 Silvestre Kamissoko F3 A 3372 chargé de mission du même ministère de Bathily, le chauffeur du chef du secrétaire du département de Mohamed Aly Bathily 02058 Moussa Karambé F3 A 3384. Le N°02063 Diarra Sara Allabahan F3 A 3204  conseiller technique, 02061 Bréhima Kamissoko F3 A 3369, chauffeur Ségal, 02060 Modibo Poudiougou F5 2872 conseiller technique, 02066 Diougal Cissé F5 3075 conseiller technique, ce sont les membres du cabinet du ministre Mohamed Aly Bathily qui ont bénéficié des logements sociaux alors que leurs dossiers sont arrivés après la fermeture officielle, ils sont plus royalistes que le roi. Ou est la vérité, ou est la transparence ou est l’équité et la justice pour les maliens. Mohamed Aly Bathily peut détruire les villas des maliens mais ils trouvent de frauduleuses pour les membres de son cabinet en complicité avec le ministre Dramane Dembélé qui a imposé leurs dossiers à la direction de l’office malien de l’habitat car leurs dossiers sont venus sous forme de courriers entre les deux départements aucun de ces gens n’ont fait la queue pour déposer.  C’est dire tout simplement que la  commission d’attribution des logements sociaux  n’a pas fait dépouillement des dossiers, même si cela est fait ce n’est pas en respectant les principes et règlement en la matière.  Et tout porte à croire qu’il y a eu des listes parallèles sinon comment ceux qui n’ont pas leurs noms dans les journaux les trouvent sur la liste au niveau du département. Bon nombre de demandeurs de logement sociaux qui avaient eu l’assurance, par des parents ou amis membres  de la commission d’attribution, comme quoi leurs noms figuraient bien parmi les sélectionnés et qui ont été surpris du contraire. Ce cafouillage orchestré par des agents de l’état au profit d’autres peut être situé : au niveau de la commission d’attribution des logements sociaux, l’offre Malien de l’habitat qui gère ce projet, le ministre de l’habitat qui est la tutelle.  Sans quoi rien n’explique cette falsification des listes comme à l’AEEM, le ministre Dramane Dembélé serait-il en train d’envoyer IBK faire des remises des clés à bénéficiaires éphémères ? En tout cas son département s’est précipité à organiser la remise des clés ce jeudi   30  juillet 2015 à partir de 16 heures. Même le mardi soir dans l’après midi une militaire a été surprise de voir les références de son dépôt de dossier avec un autre nom, elle ne savait pas à qui s’adresser. Car le ministre Dramane Dembélé est  en train de remplir l’office malien de l’habitat des militants et militantes Adema, afin de permettre à son parti de se positionner dans les jours à venir et lui-même d’être un homme incontournable dans la ruche. C’est vrai que la président de la commission d’attribution est du RPM mais il était entouré d’abeilles.  Dramane Dembélé a passé son temps à dire sur les médias que le délai sera respecté alors que la commission n’avait pas de siège et tous les membres n’étaient même pas connus.  « Comme si on voulait empêcher cette commission de travailler à sa place. En outre, selon de sources proches de ce dossier, une première liste proposée par la commission aurait été rejetée sous prétexte qu’elle faisait la part belle aux cadres et militants du RPM. Et quelques jours plus tard voila  Qu’apparait une nouvelle liste que certains membres de la commission ne  reconnaissent pas comme étant celle qu’ils ont établie ». Nous dit une source proche de la commission. Cette  liste a certes fait des heureux, mais elle doit faire l’objet d’une attention toute particulière de la part des autorités. Si le président de la République veut vraiment lutter contre la corruption et les retro-commission,  il vient d’être royalement servi par cette affaire de logements sociaux qui est entrain de prendre des allures d’un nouveau scandale. Celui de trop.

Sinaly KEITA
Source : Reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.