Atteinte aux biens publics: Jean-Yves Le Drian convoqué par la justice malienne

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération de la France, Jean-Yves Le Drian et son fils Thomas, sont convoqués le 20 juin prochain par le juge d’instruction du deuxième cabinet au Tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako (Pole économique et financier).  Ils sont convoqués pour des faits présumés d’ « atteinte aux biens publics et autres infractions aux dépens de l’État du Mali ».  Le Drian est invité à se présenter au cabinet le lundi 20 juin 2022 à partir de 8 heures, précise le juge d’instruction Mahamadou Bello Dicko.

 

Rappelons qu’en 2015, une entreprise basée en Bretagne, la région d’origine de l’actuel ministre français des Affaires étrangères, obtenait le marché de la fabrication des passeports biométriques au Mali. Selon plusieurs sources, cette entreprise aurait bénéficié du soutien actif de celui qui était alors ministre de la Défense, à savoir Jean Ives Le Drian.

Constatant des anomalies, le mouvement Maliko, une organisation de la société civile malienne, avait accusé le ministre français des Affaires étrangères de « complicité de prise illégale et favoritisme » dans l’attribution du marché de confection des passeports biométriques.

Ainsi, le 22 février 2022, le Mouvement Maliko avait décidé de porter plainte contre Jean-Yves Le Drian et son fils, Thomas, auprès du pôle économique et financier de Bamako, alors que les relations entre notre pays et la France sont particulièrement tendues ces derniers moments.

Le Mouvement, qui s’est constitué en partie civile, avait dénoncé l’irrégularité quant à l’attribution sans appel d’offres de ce marché. Selon les responsables dudit mouvement « les procédures et règles instituées par la législation malienne, en particulier le décret n°2015 – 06040 du 25 septembre portant code des marchés publics, ont été allègrement violées à l’occasion de l’attribution du marché susmentionné ».

Cette convocation prouve une fois de plus que la brouille entre le Mali et la France est loin de connaître son épilogue. Depuis le début de cette affaire enclenchée par le Mouvement Maliko, les commentaires vont bon train. Pour certains, il est peu probable que Jean Ives Le Drian et son fils Thomas soient extradés au Mali pour répondre devant notre justice. Ceux-ci pensent que cette convocation est simplement du populisme. Donc peine perdue.

Par contre, d’autres sont optimistes quant à l’aboutissement de cette affaire. Ils estiment que si c’est vrai que la démocratie est une réalité en France, les présumés coupables doivent venir répondre au nom de la justice et de la démocratie.

C’est dire que c’est un feuilleton judiciaire qui s’annonce et qui fera date dans les annales de la justice malienne.

Affaire à suivre donc !

PAR MODIBO KONÉ

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.