Assurances Conseils en Afrique : Bamako abrite la 10è assemblée générale de la FIAC

« Le renforcement des capacités des courtiers », tel est le thème retenu pour cette assemblée générale 2016, la 10è du genre de la Fédération Interafricaine des Assureurs Conseils (FIAC) dont les travaux ont démarré le lundi 10 octobre 2016 dans nos murs. C’est l’hôtel Radisson Blu qui a servi de cadre à cette rencontre organisée par l’Association Professionnelle des Assureurs Conseils du Mali (AP-ACM). Placée sous le haut parrainage du ministre de l’Economie et des Finances, cette AG marque également la célébration du 10è anniversaire de cette organisation née justement au Mali en septembre 2005.

mme-sidibe-jamillatou-cisse-secretaire-generale-ministere-economie-finances-travaux-assemblee-generale-ordinaire-federation-interafricaine-assureurs-conseils-fiac-conference

La cérémonie d’ouverture présidée par Mme Cissé Zaminatou Sidibé, la secrétaire générale du ministère tuteur des assureurs, s’est déroulée en présence des présidents de la FIAC et de l’AP-ACM respectivement Jean Claude JEANSON et Alassane TOURE. On notait également la présence du président d’honneur du comité d’organisation de la rencontre, le doyen des assureurs du Mali en la personne de Tidiane Hady KANE DIALLO.

Dans sa présentation faite de la FIAC, ce doyen a déclaré que l’institution regroupe les membres des associations de courtage d’assurance des quatorze pays membres de la zone CIMA, plus la Guinée (Conakry) admise comme observateur. « La motivation des initiateurs était de combler un vide notoire : celui de la représentation des intermédiaires dans les instances de décisions où ils étaient absents. » a ajouté M. Tidiane Hady KANE DIALLO.
A la suite des mots de bienvenue du président de l’AP-ACM, M. Alassane TOURE très heureux de rechercher ensemble avec ses pairs une vision commune fondée sur leur volonté de contribuer à la construction du futur du courtage et de l’intermédiation en assurance dans la zone CIMA et en Afrique, c’est au tour de M. Jean Claude JEANSON de justifier le choix de Bamako pour abriter cette rencontre à double facette par ce que cette ville dite aux trois caïmans constitue le lieu de naissance de la FIAC. « Le choix de Bamako constituait un véritable gageur pour certains d’entre nous eu égard aux informations relayées quotidiennement par la presse internationale, mais nous avons voulu tenir le pari, estimant que cette rencontre ne pouvait se tenir ailleurs qu’ici. » a ajouté le président de la FIAC. Quand au thème retenu, le président l’a soutenu par le fait que leur métier va être confronté à de nouveaux défis sur lesquels il leur faut anticiper s’ils ne veulent pas perdre pieds. « Et l’une des grandes questions auxquelles nous devons répondre est de savoir comment les courtiers africains doivent prendre le train du digital c’est-à-dire de la dématérialisation afin de faire face à la concurrence, tout en préservant ce qui fait leur force c’est-à-dire la proximité avec leurs clients. » a laissé entendre M. JEANSON. L’autre défi, dira t-il est l’intérêt porté au continent africain par les pays développés, ce qui aura certainement pour conséquence l’arrivée sur leurs marchés de plus en plus de grands cabinets internationaux. C’est donc pour permettre à cette AG de réfléchir sur ces sujets sensibles que deux sous thèmes ont été retenus selon M. Jean Claude JEANSON. Ainsi la FIAC va, trois jours durant du 10 au 12 octobre, s’atteler sur : « Courtage d’assurance : enjeux, perspectives et défis technologiques du moments » et « La démarche qualité dans la gestion d’un cabinet de courtage d’assurances. »

Il s’est agit là d’un agenda qui n’a pas laissé indifférente la secrétaire générale du ministère de l’Economie et des Finances. Mme Cissé Zaminatou Sidibé à qui l’honneur est revenu d’ouvrir les travaux, a en sa qualité de représentante du ministre Dr. Boubou CISSE, témoigné la totale disponibilité du ministre. Elle a ensuite rassuré la FIAC que le ministre reste à l’écoute des résolutions et recommandations qui seront issues de leurs travaux.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *