Assemblée nationale : PLUS DE 60 TEXTES AU MENU DE LA SESSION ORDINAIRE D’OCTOBRE

C’est encore parti pour trois mois de travail parlementaire une dizaine de jours seulement après la clôture de la session extraordinaire.

depute maison assemblee nationale conference reunion

En effet, la session ordinaire d’octobre, la dernière de la cinquième législature, s’est ouverte lundi. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République et des représentants du corps diplomatique accrédités au Mali.
Comme à l’accoutumée, la cérémonie d’ouverture a été marquée par le discours du président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé. A l’entame de ses propos, il a rappelé que la session extraordinaire a permis l’adoption de certaines lois majeures allant dans le sens de la consolidation de la décentralisation et d’un meilleur encadrement de nos collectivités territoriales. Il s’agit notamment de la mise en place d’une architecture institutionnelle fondée sur des collectivités territoriales dotées d’organes élus au suffrage universel et de pouvoirs étendus. On retient de ce discours que le point d’orgue de la session d’octobre sera sans doute l’examen de la loi de finances 2018 qui sera adoptée pour la première fois en mode budget programme. Ce qui signifie, selon le président Sidibé, que la mission de contrôle de l’action gouvernementale par les députés sera renforcée.
Outre la loi de finances 2018, 61 autres saisines seront examinées au cours de cette session, dont 27 ratifications d’ordonnance, 4 propositions de loi et 27 autres projets de loi, dont certains avaient été renvoyés lors des sessions précédentes. A cela s’ajoute également l’examen de 3 recueils du Conseil économique, social et culturel.
Au cours de cette session, l’Assemblée Nationale va également parrainer la Conférence des parlementaires des Etats membres de l’Autorité du bassin du Niger (ABN) sur le développement durable du Bassin du Niger. L’objectif de cette rencontre qui regroupera divers participants venant des 9 Etats membres de l’ABN, est d’informer les parlementaires et les différents acteurs sur le mandat, les objectifs et les difficultés de l’ABN, et de mettre en place un réseau de parlementaires pour accompagner le Secrétariat exécutif dans ses activités. Autre particularité, c’est que la représentation nationale se propose, dans le cadre de l’exécution du plan d’actions du Comité de suivi de la mise en œuvre des Objectifs pour le développement durable (ODD), d’organiser des séances plénières spéciales au cours desquelles les différents membres du gouvernement seront invités à faire le point de la mise en œuvre des ODD au sein de leurs départements respectifs.
La session connaîtra également le renouvellement du Bureau de l’Assemblée nationale et des Commissions permanentes. Le président Issaka Sidibé a appelé au sens élevé des élus du peuple pour que cet exercice se déroule dans la sérénité et conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Au delà du travail parlementaire, Issaka Sidibé s’est exprimé sur plusieurs autres sujets intéressant la vie de la nation, notamment le processus de révision constitutionnelle qui est destinée essentiellement à concrétiser des réformes majeures longtemps attendues dans notre pays.

Lougaye
ALMOULOUD

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.