Assemblée nationale : La commission vérité, justice et réconciliation a été portée sur les fonts baptismaux

Créée pour une période de trois ans, la Commission misera avant tout sur son indépendance et sur la qualité de ses membres

assemblee national deputes legislateurs bagadadji ousmane thiam issiaka sidibe

 

 

C’est l’un des textes les plus significatifs passés au crible de l’Assemblée nationale en ce début de mandature. La représentation nationale a adopté hier le projet de loi ratifiant une ordonnance créant la Commission Vérité, justice et réconciliation. Le texte a été adopté après des débats à une large majorité de 99 voix pour, aucune contre et 18 abstentions. Le ministre de la Justice, Mohamed Ali Bathily et son homologue de la Réconciliation nationale et du développement des régions du nord, Cheick Oumar Diarrah représentaient le gouvernement lors de l’examen du texte. La création de la Commission Vérité, justice et réconciliation fait partie du plan d’action d’un pays mettant en place un processus de justice transitionnelle à la des évènements graves, crises ou conflits armés afin d’expliquer le passé, d’aider à la réconciliation et éventuellement d’orienter les victimes vers les juridictions compétentes.

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *