ARGENT PUBLIC ALLOUE AUX REBELLES DE KIDAL : Entre les 50 millions d’ATT et les 400millions d’IBK

 Ibrahim Boubacar Keita ibk president malien conference accord paix leaders mnla cma PlateformeOctobre 2011 : des soldats libyens d’origine malienne et des civils ont fui la Libye, un pays qui était quotidiennement bombardé par la coalition franco-britannique. A l’arrivée de ces contingents au nord du Mali, les autorités maliennes décident d’octroyer 50 millions à chaque groupe qui s’était installé respectivement dans les trois régions du nord : Kidal, Gao et Tombouctou.

Une délégation ministérielle conduite par le général Kafougouna Koné fut dépêchée sur place et c’est elle (la délégation) qui a remis les sommes aux gouverneurs des régions qui ont été chargés de remettre l’argent aux revenants de la Libye.

Alors à  Bamako, ce fut un tollé général. Chauffé à blanc, l’opinion s’est dressée contre le président Amadou Toumani Touré, accusé d’avoir offert 50 millions aux rebelles. En dépit de toutes les explications des autorités, rien n’y fit. Dernière cette campagne, se cachaient des «  experts en intox » qui cherchaient à déstabiliser le régime  d’ATT.

Aujourd’hui, ce sont 400 millions de francs CFA qui sont décaissés du trésor public pour atterrir dans les poches de grands boubous et/ ou sous les turbans de gros bonnets à Kidal.

Contrairement à hier, aujourd’hui les Maliens n’ont droit à aucune explication de la part des autorités. L’opinion malienne ? Elle semble assommée par tout ce qui arrive à ce pays qui est complètement à terre…

 

Source: L’Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *