Après sa libération, Soumaïla Cissé salue l’efficacité des autorités maliennes

Après plus de 6 mois de captivité, l’ancien chef de file de l’opposition a recouvré la liberté ce jeudi. Avec lui, 3 autres ex otages dont l’humanitaire française Sophie Pétronin enlevée en 2016 à Gao. Cette libération qui a été saluée par tout un peuple a été possible suite à « des négociations difficiles » et la libération de plusieurs présumés jihadistes par les autorités du Mali.

 

Tout a commencé lundi 05 octobre, lorsque des informations faisaient état d’un possible échange de prisonniers jihadistes contre Soumaïla Cissé et l’humanitaire française Sophie Pétronin. Selon l’ancien opposant, c’est effectivement le lundi 05 octobre que ses geôliers l’ont informé de sa mise en liberté. Mais pour des questions de protocoles, c’est ce jeudi 08 octobre qu’ils ont pu regagner la capitale Bamako, a-t-il indiqué. Le président de l’URD (Union pour la République et la Démocratie) a salué l’efficacité des nouvelles autorités maliennes affirmant que dès le lendemain de leur prise de fonction, les lignes ont commencé à bouger.
De sources sécuritaires, plus d’une centaine de présumés jihadistes détenus par les autorités maliennes ont été libérés afin d’obtenir la libération de Soumaïla Cissé et de l’humanitaire française Sophie Pétronin. D’autres sources avancent un chiffre de 206 présumés terroristes relaxés.
La libération de l’ancien député de Niafunké a été un soulagement pour tout un peuple. En témoignent les scènes de liesse à son arrivée à l’aéroport mais aussi devant son domicile. Les réseaux sociaux ont été inondés par les publications saluant le retour de celui qui est devenu depuis quelques années une figure politique au Mali. Il faut signaler que le président français s’est aussi félicité de ces libérations. Emmanuel Macron a salué les nouvelles autorités pour les efforts consentis.
Après sa libération Soumaïla Cissé ainsi que les trois ex otages européens ont été reçus par le Président de la Transition Bah N’Daw. L’ancien chef de l’Opposition malienne a salué les autorités maliennes pour leur efficacité.

Pour certains observateurs, cette libération n’aura pas d’impact sur la transition déjà en cours. Ils estiment en revanche que l’ex-député de Niafunké pourrait peser lors des prochaines élections générales.

STUDIO TAMANI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.