An I de l’Alliance Pour le Mali (Apm-Maliko) : Le parti fait le point

Vendredi 23 janvier dernier à la Maison de la Presse, les responsables du parti APM-Maliko ont fait le point sur les différentes avancées faites par le parti sur la scène sociopolitique de sa création à nos jours.

 Modibo Kadjogue president directeur apm maliko

C’était à la faveur d’une conférence de presse ponctuée par les festivités de célébration du premier anniversaire du parti. Citant les avancées de l’AMP-MALIKO, M. Modibo Kadioké, président du parti, a souligné la présence de sa formation politique dans toutes les 8 régions du Mali ainsi que le district de Bamako. «Le mouvement des jeunes, a-t-il ajouté et celui des femmes ont été aussi mis en place et sont dynamiques et opérationnels sur le terrain politique». Aux dires de M. Kadioké, d’importantes activités politiques ont été réalisées par le parti. Il s’agit entre autres de la participation, en novembre dernier de l’APM-Maliko aux élections législatives partielles de Yorosso à la suite desquelles le parti a occupé le 7ème rang sur 12 candidats en compétition. Du 23 janvier 2014 au 23 janvier 2015, a aussi précisé M. Kadioké, APM MALIKO compte 798 Conseillers, 49 Maires repartis sur l’ensemble du pays. S’agissant des structures du parti, 718 comités et 49 sous sections ont été mis en place. Cette conférence de presse a été conjointement animée par les quatre présidents du parti que sont, outre Modibo Kadioké, Pr Moussa Doumbia, Honorable Yaya Haidara et Pr Akary Ag Iknane. Ils ont affiché leur ambition à conquérir le pouvoir : « Nous voulons conquérir le pouvoir par ce que nous avons une autre vision de la politique et une autre vision de la gouvernance». Cette vision politique de l’APM-MALIKO se résume en trois lettres, le PNP qui est défini comme «PAR NOUS, NOUS POUVONS » Et cette vision s’articule autour de dix grandes axes dont les plus importantes et prioritaires sont la reconnaissance et la magnification du mérite, la promotion de la culture de l’Excellence. Signalons que le parti a rencontré d’autres formations politiques avec lesquelles il partagé sa vision « PNP ». Il s’agit notamment des FARE ankawili, la CNAS Faso hère ; le RPM, l’ADEMA, le MPR, la CODEM, SADI. Bibata Coulibaly

C’était à la faveur d’une conférence de presse ponctuée par les festivités de célébration  du premier anniversaire du parti.

Citant les avancées de l’AMP-MALIKO, M. Modibo Kadioké, président du parti, a souligné la présence de sa formation politique  dans toutes les 8 régions du Mali ainsi que le district de Bamako. «Le mouvement des jeunes, a-t-il ajouté  et celui des femmes ont été aussi mis en place et sont dynamiques et opérationnels sur le terrain politique».

Aux dires de M. Kadioké,  d’importantes activités  politiques ont été réalisées par le parti. Il s’agit entre autres de la participation, en novembre dernier de l’APM-Maliko aux   élections  législatives partielles de Yorosso à la suite desquelles le parti  a occupé le 7ème  rang sur 12 candidats en compétition.

Du 23 janvier 2014 au 23 janvier 2015, a aussi précisé M. Kadioké,  APM MALIKO compte 798 Conseillers, 49 Maires repartis sur l’ensemble du pays.  S’agissant des structures du parti, 718 comités et 49 sous  sections ont été mis en place.

Cette conférence de presse a été conjointement animée par les quatre présidents du parti que sont, outre Modibo Kadioké,  Pr Moussa Doumbia, Honorable Yaya Haidara et Pr Akary Ag Iknane. Ils  ont affiché leur ambition à conquérir le pouvoir : « Nous voulons conquérir le pouvoir par ce que nous avons une autre vision de la politique et une autre vision de la gouvernance».

Cette  vision politique de l’APM-MALIKO se résume en trois  lettres, le PNP qui est défini comme «PAR  NOUS, NOUS POUVONS » Et cette vision s’articule autour de dix grandes axes  dont les plus importantes et prioritaires  sont  la reconnaissance et la magnification  du mérite, la promotion de  la culture de l’Excellence.

Signalons que le parti a rencontré d’autres formations politiques avec lesquelles il partagé sa vision « PNP ». Il s’agit notamment  des FARE ankawili, la CNAS Faso hère ; le RPM, l’ADEMA, le MPR, la CODEM, SADI.

Bibata  Coulibaly

source :  La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.