Amadou koita, PS/YELEEN KURA: “Je ne suis ni imam, ni pasteur”

Sur son basculement dans la majorité présidentielle, le président du Parti socialiste (PS/Yeleen Kura), Amadou Koïta, a conféré avec la presse le week-end dernier. Il a indiqué que son parti est animé par des hommes et femmes qui sont ambitieux sans être prétentieux et que lui-même n’était ni un imam ni un pasteur.

 amadou koita president ps yeelen coura opposant discours

“Le président IBK ne nous a rien demandé. Il a invité tous les Maliens à s’unir autour de l’essentiel. Puisque nous en sommes, on a décidé de répondre à cet appel. Nous sommes un parti politique animé par des hommes et des femmes ambitieux sans être prétentieux, moi président du PS, je ne suis ni un imam ni un pasteur devant les gens. Les pasteurs et les imams sont à la recherche de l’Au-delà”.

Ainsi parlait samedi dernier le président du PS/Yeleen Kura, Amadou Koïta, face à la presse. Il a aussi ajouté que tous les hommes politiques, qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, sont unanimes pour dire qu’IBK est un patriote.

Sur les raisons profondes de sa défection de l’opposition, Koïta s’abritera sur l’application des résolutions issues de la conférence nationale de son parti qui a fixé cette nouvelle orientation. Il a aussi évoqué ses bisbilles avec certains partis politiques de l’opposition lors de la constitution des listes pour les élections communales qui étaient prévues pour le mois d’octobre 2015. “Aucun grand parti politique de l’opposition n’a voulu faire alliance avec nous”, excipera-t-il.

“Je rends hommage à mes anciens camarades politiques pour les trois années que j’ai passées avec eux dans le respect, l’entente et la cordialité. Aujourd’hui pour des raisons politiques et stratégiques, nous avons décidé d’aller voir ailleurs. Et je pense que ce sont des hommes et des femmes qui se battent pour le Mali”, a-t-il confié.

 

Plaisanterie de mauvais goût

Pour répondre à ceux qui qualifient son départ d’opportunisme et de prostitution politique, Koïta ne fait pas dans la dentelle : “Traiter les gens de traitre ou de prostitué est psychoculturel au Mali. Dès que tu prends une position tu es opportuniste. Opportuniste, c’est celui qui ne prend pas part au débat, qui n’apporte rien, qui attend une petite occasion pour sauter sur la proie. Je pense que tel n’est pas notre cas”.

Il a ajouté qu’il n’était pas le premier à quitter l’opposition pour le pouvoir. Il a soutenu que le RPM et le Parena sont déjà passés par cette case.

Le président Amadou Koïta a ironisé les alliés du président de la République aujourd’hui qui étaient hier ses plus farouches opposants. Notons que cette conférence de presse a coïncidé avec le troisième anniversaire du PS et l’inauguration de son tout nouveau siège au Badialan III.

Oumar B. Sidibé

 

Source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *