Allocution de bienvenue de Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’intégration africaine

Deuxième réunion annuelle des Ministres en charge de la Défense et de la Sécurité élargie aux Ministres des Affaires étrangères des Etats membres du G5 Sahel

abdoulaye diop ministre affaires etrangeres malienne

Dimanche, le 05 février 2017 (Bamako, CICB,)

•             Mesdames, Messieurs les Ministres en charge des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité des pays membres du G5 Sahel,

•             Monsieur le Secrétaire permanent du G5 Sahel,

•             Mesdames, Messieurs les partenaires du G5 Sahel,

•             Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais au nom de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat et du Gouvernement, vous souhaiter à toutes et à tous, une chaleureuse et cordiale bienvenue à Bamako, pour cette deuxième réunion annuelle des Ministres en Charge de la Défense et de la Sécurité élargie aux Ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel.

Permettez-moi aussi de vous dire l’immense plaisir que le Mali ressent de vous accueillir à nouveau, quelques jours seulement après le 27ème Sommet Afrique-France de Bamako : ‘’Pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence’’, au succès duquel vos pays ont grandement contribué et pour lequel, je voudrais vous exprimer à nouveau la gratitude du peuple et du Gouvernement du Mali pour le message d’amitié et de solidarité que vous nous avez témoigné à cette occasion.

Je saisi l’occasion de la tenue de cette importante réunion ministérielle de notre organisation commune pour féliciter chaleureusement notre frère le Ministre Moussa Faki Mahamat, pour sa brillante élection à la tête de la Commission de l’Union africaine, lors du 28ème Sommet qui vient de se tenir à Addis-Abeba,

à un moment où il est plus que nécessaire d’impulser une nouvelle dynamique dans la concrétisation de l’agenda panafricain.

Mesdames, Messieurs les Ministres,

La présente réunion ministérielle se tient à la veille d’un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel sur la situation sécuritaire au Mali et son impact sur l’espace Sahélien, sommet qui, lui-même se tient dans un contexte critique marqué essentiellement par l’état préoccupant de la situation sécuritaire dans la région du Sahel et particulièrement dans les pays membres de notre organisation.

La situation sécuritaire au nord du Mali reste préoccupante, en raison de la persistance des attaques asymétriques des groupes terroristes et extrémistes contre les populations civiles, les forces de défense et de sécurité du Mali et les forces internationales.

La multiplication des attaques terroristes dont la manifestation la plus lâche fut l’attentat suicide à Gao, le 18 janvier 2017 contre le camp du MOC (Mécanisme opérationnel de coordination ) chargé de déployer les patrouilles mixtes, vise clairement à empêcher la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Ces actes de sabotage du processus de paix ne vont pas distraire le Gouvernement qui reste déterminé à honorer ses engagements au titre de l’Accord, seul cadre pour une paix durable au Mali.

Les groupes terroristes, malgré les efforts des pays de la région et de nos partenaires demeurent particulièrement actifs et constituent une réelle menace à la stabilité de la région et au-delà.

Je salue le travail remarquable des femmes et des hommes de la MINUSMA et de la force française Barkhane aux côtés des forces de défense et de sécurité du Mali qui sont en première ligne dans la lutte contre le terrorisme et qui ont consenti d’énormes sacrifices pour le retour définitif de la paix dans notre pays.

Je rends hommage à toutes les victimes, civiles comme militaires, étrangères comme nationales, tombées sur le champ d’honneur au Mali.

C’est le lieu de rappeler que les innovations majeures apportées par la résolution 2295(2016) tardent à se matérialiser sur le terrain à cause des lacunes de la MINUSMA en matière de capacités, notamment des aéronefs, véhicules blindés, de soutien logistique et de protection de ses forces.

Je réitère ici et solennellement l’appel des autorités maliennes au Conseil de sécurité de doter la MINUSMA de moyens adéquats lui permettant de s’acquitter convenablement de son mandat de stabilisation et d’accompagnement du Gouvernement du Mali à rétablir progressivement l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Mesdames, Messieurs les Ministres,

S’agissant plus spécifiquement du G5 Sahel, tout à l’heure, mes homologues de la Défense et de la Sécurité vous entretiendront plus longuement sur la situation sécuritaire dans notre pays et sur les priorités du Mali pour faire face aux menaces transfrontalières dans l’espace sahélien.

Pour part, je voudrais insister sur l’urgence pour la présente réunion ministérielle d’apporter les réponses appropriées aux défis et menaces multiples dans notre région, à travers l’exécution des instructions données par les Chefs d’Etat à l’issue du 2ème Sommet ordinaire tenue le 20 novembre 2015 à N’Djamena.

C’est qu’en effet, l’espace Sahélo-Saharien est une région particulièrement troublée, marquée par une succession et une juxtaposition de crises sécuritaires avec des niveaux d’intensité variable.

Le G5 Sahel, en tant que cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, malgré son jeune âge s’est imposé dans le paysage africain. Il est aujourd’hui un acteur sécuritaire majeur dans la bande sahélo-saharienne.

Notre approche, inscrite dans une forte tradition d’intégration régionale, qui allie les mesures de sécurité et les actions de développement est saluée et soutenue par des nombreux partenaires internationaux et bilatéraux, dont il me plait de saluer l’accompagnement et le soutien à notre organisation.

Je les exhorte à encore plus d’actions en vue de soutenir nos efforts visant à ancrer durablement la paix et la prospérité dans la région du Sahel.

Pour conclure, je voudrais réitérer la reconnaissance du peuple et du Gouvernement du Mali, au G5 Sahel et à ses partenaires pour leur solidarité agissante et pour leur engagement pour le règlement définitif et durable de la crise malienne.

Je suis convaincu, Mesdames et Messieurs les Ministres, que la présente réunion ministérielle parviendra à proposer, aux Chefs d’Etat et de Gouvernement dont les travaux se dérouleront ici même, demain, des solutions concertées face aux grands défis et menaces qui se posent à notre espace commun.

Sur ce, je souhaite plein succès à nos travaux et vous remercie de votre aimable attention.

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.