AJPD/Mali : Des meetings de soutien à la Transition dans le pipeline

Les membres de l’Alliance des jeunes pour la paix et le développement du Mali (AJDP/Mali) étaient le week-end dernier face aux hommes de médias à la Pyramide du souvenir. Objectif : apporter les raisons de leur soutien au redressement de la Transition en cours et invité les Maliens à l’union sacrée pour sauver le Mali.

Animée par le président de l’AJDP/Mali Hamadoun Traoré ancien secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali, cette conférence a enregistré la participation de plusieurs membres de cette organisation. Pour le conférencier, leur regroupement a pris  un  temps  pour observer  ce  qui  se passe  dans  notre pays et aujourd’hui vu l’évolution et les tournures  que  les choses  sont  en  train de  prendre,  ils ne peuvent pas rester sous silence.

“C’est pourquoi  nous lançons un appel à la jeunesse malienne afin qu’elle se mobilise autour de l’essentiel qui n’est autre que sauver le Mali. En  analysant  la  situation, nous nous sommes rendu compte que la jeunesse malienne est divisée  parce  que  chacun  cherche à sauvegarder  ses  intérêts particuliers qui ne rentrent pas dans l’intérêt général à savoir celui qui consiste à sauver la nation malienne. Alors que notre pays plus que jamais a aujourd’hui besoin de chacun(e) de ses fils et filles. Pour notre part, nous pensons qu’il est impératif pour tous les Maliens de s’impliquer corps et âme afin d’éviter à notre pays une éventuelle catastrophe”, a fait savoir le président de l’AJDP/Mali.

Selon lui, au lieu de vouloir reposer notre espoir sur l’aide d’une puissance étrangère, nous  sommes condamnés à comprendre que les vraies solutions pour le Mali ne peuvent venir que de nous les Maliens. “Il s’agit là d’un sursaut patriotique qui nous pousse à soutenir le redressement de  la Transition,  pour  pouvoir  aider le  pays à sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Chaque nation traverse des moments difficiles et le Mali n’a pas fait exception à cette règle tout comme le Rwanda en 1994, la RCI en 2010, etc. Nous demandons à la Cédéao et à la communauté internationale de soutenir le Mali en  fédérant  tous les Maliens  autour  des  questions  fondamentales  afin  de trouver des réponses politiques définitives à notre crise actuelle. Les menaces de sanction ne font qu’accentuer la crise sociopolitique que connait notre pays depuis 2012”, a fait savoir Hamadoun Traoré.Il a ajouté que dans le cadre du soutien aux activités de redressement en cours, leur alliance va organiser dans les tout-prochains jours des meetings de soutien, des conférences débats afin de jouer sa partition à sauver la nation Mali.

Kassoum Théra

Source: Aujourd’hui-Mal
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.