AIGE, comité de pilotage des élections, dialogue politique… Le ministre Col A. Maïga au pas de charge

Le ministre d’Etat chargé de l’Administration territoriale, le Col Abdoulaye Maïga, non moins ex-Premier ministre intérimaire, imprime désormais une cadence accélérée à ses actions pour tenir les prochaines élections à date.

Selon des statistiques de performance, publiées récemment par des structures de sondages, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maïga est le membre du gouvernement le plus performant, depuis plusieurs mois. Certaines enquêtes indépendantes lui ont déjà décerné le titre d’homme de l’année 2022, tant il est actif, diligent et méthodique dans la démarche et surtout dans la recherche de l’inclusivité dans son action publique, à la tête de son département. « C’est le ministre qui mouille le plus le maillot et consulte le plus grand nombre d’acteurs concernés par ses missions », confie un leader politique. Un autre d’ajouter : « J’apprécié surtout son sens de l’écoute, sa volonté de concerter et son pragmatisme ».

Ainsi, le Colonel Abdoulaye Maïga est au four et au moulin pour relever les défis électoraux, de plus en plus urgents, dans le cadre du retour à l’ordre constitutionnel. C’est dans ce sens que ce ministre se bat de toute son énergie pour hâter le processus électoral.

Il a présidé, le lundi dernier 23 janvier, le lancement du comité de pilotage des élections au siège de l’AIGE. Ce comité permet de contribuer à l’élaboration des procédures et actes visant à assurer la bonne organisation des élections, à la régularité des opérations électorales en rapport avec l’AIGE, a indiqué le ministre d’État. L’organe se battra aussi pour la mobilisation des moyens humains, financiers et matériels nécessaires à la conduite du processus électoral, à la supervision et au contrôle des activités des autorités administratives. « Notre objectif, en instaurant ce comité de pilotage, est qu’il puisse être le cadre de coordination des actions des départements ministériels concernés par les élections et des partenaires techniques et financiers», a expliqué le colonel Maïga.

Auparavant, le ministre d’Etat avait reçu, en visite de courtoisie le Collège de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE). Le Président de l’AIGE, Me Mustapha Cissé s’est en effet, déplacé, le mercredi 18 janvier 2023, en visite de courtoisie chez le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement, pour lui présenter les membres du collège de la nouvelle agence électorale du Mali, chargée de l’organisation des élections générales et référendaires.

Le président de l’AIGE a inscrit cette visite dans le cadre des prises de contact avec ses partenaires stratégiques, en l’occurrence le ministère de l’Administration territoriale et la Décentralisation.  Pour réussir l’organisation des élections, l’AIGE sait compter sur le partenariat et la bonne collaboration entre son institution et le ministère de l’Administration territoriale.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a, lors de cette rencontre, remercié et salué le Président de l’AIGE et ses collaborateurs pour l’initiative et la démarche. Le Ministre les a rassurés de l’appui technique et matériel de son département, pour l’organisation des élections générales et référendaires, conformément aux dispositions de la loi électorale.

Le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a exhorté le collège de l’AIGE à réussir les défis de l’organisation desdites élections, défis qui, selon le Ministre Col Abdoulaye Maïga, ne sont pas insurmontables au regard de l’engagement du Président de l’AIGE et de toute son équipe.

Il faut rappeler qu’avant cette séance de travail, le ministre Maïga avait longuement échangé quelques jours plus tôt avec l’ensemble des représentants de la classe politique et aussi de la société civile sur les enjeux électoraux imminents, en particulier ceux relatifs au processus référendaire. Et le ministre de rassurer les uns et les autres sur l’impérieuse nécessité de doter le Mali d’une nouvelle Constitution à la hauteur des ambitions refondatrices de ses plus hautes autorités. Et d’ajouter, même s’il faut concevoir de léger réajustements à l’arsenal juridique relatif aux élections, il importe que les acteurs sociopolitiques se donnent la main pour l’atteinte de ces objectifs en vue de bâtir le Malikura de tous nos vœux.

Le ministre d’Etat, dont nul n’ignore l’expertise dans les questions de gouvernance, a aussi échangé avec les pays partenaires et les autorités traditionnelles et coutumières afin de recueillir leurs propositions et suggestions pour mener à bien le processus électoral devant aider le Mali à sortir de l’ornière. Et l’agenda du ministre Maïga demeure très chargé, au point que, confient ses proches, il est au bureau dès les premières heures et ne rentre en famille que vers les 22 heures, chaque jour de service.

Bruno D. SEGBEDJI

Source : Mali Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.