Accord politique de Gouvernance et Dialogue national : Les sections RPM du district engagent les réflexions

En vue de soutenir la mise en œuvre de l’Accord politique de gouvernance, la fédération des sections de Bamako du RPM a tenu sa première Conférence régionale. C’était samedi dernier, sous la présidence de Dr Bocary Tréta qui avait à ses côtés Mamadou Frankaly Keita, Président de ladite fédération, Me Baber Gano, secrétaire général, Mme Sangaré Oumou Bah, vice-présidente et plusieurs cadres du parti.

 

Espace d’échanges, d’incubations d’idées et de propositions, la première Conférence régionale avait pour objectif d’exposer et débattre de l’Accord politique de gouvernance et du Dialogue politique inclusif. A en croire le Président de la Fédération des sections RPM du district de Bamako, Mamadou Frankaly Keita, «La tenue de cette assise confirme le souci du RPM de s’approprier des sujets importants qui préoccupent notre pays, actuellement dans une situation inquiétante sur le plan sécuritaire, aggravée par un front politique et social perturbé».

Face à ce constat, poursuivit-il, le Président de la République a pris des initiatives salutaires, notamment : la décrispation du climat politique qui a permis la signature de l’Accord politique de gouvernance. Cet accord prévoit, dans son article 2, la tenue dans le meilleur délai, d’un Dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques.

«Pour la réussite de ce dialogique, l’Alliance Ensemble Pour le Mali- EPM – a recommandé, au cours de ses troisièmes assises, l’organisation des débats au sein des formations politiques qui la composent. Cette conférence se tient dans ce cadre en vue d’une appropriation par les militants de notre parti des propositions du BPN sur les questions de préoccupation nationale», a souligné M. Keita, non sans saluer l’engagement constant et sincère des femmes et hommes  dévoués qui a permis la réélection du Président-fondateur du RPM, avec plus de 67% dans le district de Bamako.

Ouvrant les travaux, Dr Bocary Tréta s’est réjoui de l’organisation de la Conférence au surlendemain de la date choisie par le Triumvirat et la Commission d’organisation pour publier les avant-projets des Termes de références du Dialogue politique inclusif. Le président du RPM en a profité pour inviter les militants à cultiver la méthode et la bonne organisation à l’avenir pour assurer la survie du parti : «Quand on convoque une Conférence  régionale à Bamako, en principe s’il y a l’organisation et la méthode, il ne devrait y avoir aucun souci de mobilisation… Je souhaite vivement qu’on ne perde jamais  l’idée que les premières ressources du parti, ce sont les cadres, les responsables des sections et sous-sections,  les jeunes et élus ».

Bintou Diarra

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *