Accès à l’eau potable :Le bel exemple du maire Alou Coulibaly en Commune VI

Le projet de partenariat du jeune maire de la Commune VI en matière d’accès à l’eau potable est en marche dans les quartiers en besoin. Un 4e quartier, Dianéguéla vient de voir son château d’eau inauguré à la grande satisfaction de la population

Le château d’eau de Dianéguéla a été inauguré le samedi 14 octobre en présence du maire de la Commune VI, Alou Coulibaly et du représentant du partenaire, l’Agence des musulmans d’Afrique, Bakary Coulibaly. Comme il fallait s’y attendre, la réception de cette précieuse infrastructure a donné lieu à une manifestation populaire devant tout le conseil communal. Elle a été marquée par des témoignages sacrés de l’honorable Mamadou Lamine Djiguiné, élu  de la commune, Mme Koné Adja Sinaba, représentante des femmes de Magnanbougou, du  chef de quartier, Fassiri Sylla et des notabilités.

Alou Coulibaly maire commune VI 6

 

D’une valeur de 16 millions et d’une capacité de production de plus de 20 000 m3 et plus de 40 points d’eau, le château d’eau de Dianéguéla est le fruit de partenariat entre la mairie de la commune VI et l’Agence des musulmans d’Afrique dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives locales pour un meilleur accès aux infrastructures sociales de base. Dans cette optique, le maire a initié la réalisation d’une série de forages dans les quartiers de sa commune prioritairement confrontés au problème d’eau. Ce partenariat noué a permis de cibler des quartiers nécessiteux de la Commune comme Yorodiambougou-Plateau, Magnambougou, Sénou et Niamakoro et Dianeguéla.

L’inauguration du château sur le flanc de la Cité Tombouctou à Dianéguéla est un ouf de soulagement pour la population. Selon les notabilités, l’infrastructure va couvrir les besoins de milliers de femmes et étendre le réseau d’eau potable aux espaces d’utilité publique tout en  réduisant la pauvreté de la population et en créant une dynamique de développement socio-économique au sein des communautés. Le conseil communal n’a pas manqué de saluer ce projet de partenariat qui contribue au bien-être des populations démunies dans la Commune et à l’atteinte des objectifs du conseil communal dont l’engagement pour les intérêts des populations les plus  défavorisées est sans défaut.

Par la voix du maire Alou Coulibaly, le conseil a exprimé toute sa reconnaissance et celle de la population de la commune VI, à l’endroit de l’agence des musulmans d’Afrique. Son coordonnateur, Bakary Coulibaly a, à son tour, indiqué que les réalisations de châteaux d’eau s’inscrivent en droite ligne des actions de l’Agence des musulmans d’Afrique qui, depuis son ouverture au Mali en a déjà financé plus d’une vingtaine. Il a conclu que l’infrastructure va également minimiser les risques sanitaires liés à l’absence d’eau potable.

DK

Par 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.