Abdrahamane Diarra : « Aujourd’hui, l’Urd constitue une force alternative incontestable pour le changement »

Le ton de la cérémonie a été donné par le Président des jeunes, Abdrahamane Diarra, qui dira qu’aujourd’hui l’Urd constitue une force alternative incontestable pour le changement. A ses dires, ce changement ne viendra qu’avec l’élection du Président Soumaïla Cissé aux élections présidentielles en 2018. « S’agissant de l’opposition, nous sommes fiers de vous monsieur le Président, fiers de la façon dont vous dénoncez, de la façon dont vous critiquez et vous proposez des solutions aux gouvernants (…) », a-t-il déclaré. Pour lui, avec les résultats issus des élections communales, l’Urd a eu 2000 conseillers et plus de 100 maires : « cela prouve que le vent de l’alternative a commencé à souffler. », a-t-il ajouté

 
mamadou diallo juriste professeur union republique democratie urd Abdrahamane Diarra president jeunesse

La présidente du mouvement national des femmes, Mme Adiawiakoye Rama Koné, a souligné que l’Urd a su faire la politique de la bonne manière. Elle a demandé la persévérance dans ce sens. L’Honorable Mody N’diaye a pris la parole au nom des élus du Parti pour présenter leurs vœux au Président Cissé. Pour lui, « l’année 2016 a été riche en activités de veille de la part de l’opposition parlementaire face aux dérives criardes observées dans la gouvernance de notre pays ».

Il a rappelé que l’opposition parlementaire a saisi la Cour Constitutionnelle en avril 2016 pour l’annulation de la loi portant code des collectivités et en septembre l’opposition a demandé l’annulation de la loi portant code électorale.

Le 1er Vice-président du Parti, Pr. Salikou Sanogo, a souhaité une meilleure année 2017 pour son président : « qu’elle soit pour vous, votre famille et vos proches, une année de Santé, de Bonheur, de Réussite dans toutes vos entreprises. Qu’elle soit pour notre parti une année de rayonnement, de cohésion et de solidarité. »

Le Président du Parti de l’URD, l’honorable Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition, a remercié les militants, militantes et sympathisants du parti. Selon lui, malgré les conditions désastreuses d’organisation des élections communales du 20 novembre 2016, la fraude à ciel ouvert, l’insécurité qui a privé une partie du territoire national de scrutin, la partialité par endroits d’une administration instrumentalisée, l’URD, comme en 2004 et en 2009, a obtenu des résultats très satisfaisants qui le créditent de 1761 conseillers dont 446 femmes ,103 maires et la gestion de neuf communes urbaines.

 

Seydou Karamoko KONE

Source : Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *