A la conquête de Yelimané : Le RPM redonne espoir à la population

A la pêche dans le fief historique du tonitruant député de l’URD, en l’occurrence Mamadou Hawa Gassama Diaby, les ministres  RPM ont  développé, chacun en ce qui le concerne, les projets de développement socioéconomique destinés au développement du cercle de Yélimané.  C’était à l’occasion de la rentrée politique du parti, tenue le 13 février 2016.

Rassemblement Pour le Mali (RPM)

Lors de sa rentrée politique, le RPM a sorti la grande artillerie. Outre la dizaine de députés, dont Moussa Badiaga et Mamadou Tounkara, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, quatre ministres y ont pris part. Il s’agit d’Abdourhamane Sylla des   Maliens de l’Extérieur, Mahamane Baby, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mamadou Frankaly Keïta de l’Energie et de l’Eau et Nango Dembélé de l’Elevage et de la Pêche. A ceux-ci s’ajoutent les cadres de l’Union des femmes et de celle des jeunes.

A l’annonce du nombre des adhérents venus de l’Adema, de l’URD, du Pdes, du Cnid et de l’UM-RDA, entre autres, on lisait la joie sur les visages des membres de la délégation du Bureau politique national du RPM.  C’était la ferveur dans les rangs du RPM, car la moisson a été fructueuse. Mais avant, les habitants du cercle de Yélimané avaient égrené un chapelet de doléances. A Tamabacara, ils ont interpellé le ministre Baby sur la nécessité de promouvoir l’emploi des jeunes afin de minimiser la migration sans issue certaine des jeunes.

A Yélimané, après avoir exprimé leur soutien « inconditionnel » aux actions du régime, les responsables locaux ont interpellé les ministres de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Keïta, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby,  et celui de l’Elevage et de la Pêche, Nango Dembélé.

En réponse aux différentes préoccupations, les membres du gouvernement ont rassuré la population de Yélimané.

Pour sa part, Abdourhamane Sylla soulignera que le Président IBK n’a d’autre souci que le développement du pays, afin d’apporter le bonheur aux citoyens.  Partant, il a promis de s’investir au tant que possible pour résoudre les problèmes soulignés.

S’agissant de Mamadou Frankaly Keïta, il s’est dit conscient des souffrances endurées par la population, notamment le coût élevé de l’électricité et la faible  couverture de la ville en eau. Partant, il a promis aux habitants de leur apporter de l’eau et de l’électricité à des prix abordables. «Yélimané figure parmi les 50 localités qui bénéficieront, dans l’immédiat, des centrales solaires. Les travaux de la centrale solaire de Yélimané commenceront le mois prochain. Vous aurez de l’électricité à un prix réduit », soutiendra-t-il.  Et le Ministre Keïta d’ajouter: «nos partenaires allemands nous ont promis 10 milliards de FCFA pour la promotion de l’eau dans les cercles de Kéniéba, Diéma et Yélimané».

Quant à Mahamane Baby, il indiquera qu’à travers les structures nationales, telles que l’Anpe, le Fafpa, le Procej, entre autres, des mesures de grandes envergures sont en cours pour  favoriser l’insertion socio-professionnelle de 2100 jeunes à travers tout le pays. En plus de ces dispositifs, poursuivra le Ministre Baby, «en partenariat avec la Banque  africaine de développement  (BAD), nous montons un projet d’appui aux jeunes ». A l’en croire, les jeunes de Kayes sont la première cible dudit projet, pour leur permettre de rester sur place  grâce à des activités génératrices de revenus.

Au sujet de la formation, il annoncera que plusieurs centres seront réalisés à travers le pays.  Grâce à un appui financier de 13 millions d’euros de la France, plusieurs centres seront construits dans le pays, a-t-il promis. Avant d’annoncer la construction d’un centre de formation à Yélimané ainsi que la réalisation d’un pied-à-terre par le ministère de l’Administration territoriale.

En ce qui concerne le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Nango Dembélé, il a annoncé la valorisation de la filière bétail. En précisant que le gouvernement a négocié un important programme pour soutenir l’élevage. Ce programme qui, dit-il, concerne Yélimané, commencera bientôt. Ces engagements ont redonné espoir aux habitants  de Yélimané.

Oumar KONATE 

Source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.