7 e conférence nationale de l’Urd : Soumaïla Cissé s’en prend à ses attributs d’opposant

 

 Soumaïla Cissé depute assemblee nationale parti urd opposition conference presseL’Union pour la République et la Démocratie (URD) a tenu sa 7ème Conférence nationale couplée avec le 2 ème Congrès Ordinaire des mouvements des Femmes et des Jeunes, les 26 et 27 dernier au Centre International de Conférences de Bamako (CICB). Placées sous le signe d’ “Un Mali en Paix” , les travaux se sont déroulés sous l’égide de son président et chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé, et ont drainé foule parmi les militants et sympathisants qui ont convergé des quatre coins du Mali ainsi que de l’extérieur. Les assises se sont ouvertes avec une projection des temps forts de la série de Conférences régionales tenues récemment à l’intérieur du pays et à Bamako, instances à l’issue desquelles le Parti de la Poignée de Mains aura recensé nombre de préoccupations des populations dont le chômage des jeunes, l’insécurité, la carence de services sociaux de base dans certaines localités, l’absence totale de l’Etat dans certaines villes du Nord avec des élèves du fondamental qui prennent les cours à même le sol dans la région de Kayes, etc.

Prenant la parole à l’occasion, le président de l’Urd s’est réjoui de la forte mobilisation des militants avant de s’en prendre à son statut de chef de file de l’opposition, en l’assimilant à une «montagne ayant accouché d’une souris». Selon Soumaïla Cissé, cette institution est la seule où même le planton est choisi par l’Etat. Toutes choses qui indignent le chef de file ainsi que de la longue liste de leaders de l’opposition.

Pour Soumi, une opposition n’a pas vocation à se taire sur ce qu’il pense de la gestion des affaires du pays. Il a ainsi déploré et dénoncé l’installation imminente des autorités intérimaires qui, à ses yeux, ne satisfait que les seuls groupes armés. Or, la mesure, estime-t-il, peut avoir des conséquences graves pour le pays dans les jours avenir.

I KEITA

Source : le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *