4è Conférence nationale du RPM : SOUS LE SIGNE DE LA REDYNAMISATION

La conférence a décidé notamment de bien préparer les élections communales et régionales de 2015, de recentrer le bureau politique national, de structurer le parti à tous les niveaux

rpm parti politque ceremonie reunion conference radisson

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) a tenu samedi sa 4è conférence nationale au cours de laquelle les participants ont approuvé le rapport d’activités du secrétaire général et adopté une résolution générale visant à redynamiser le parti, afin de soutenir efficacement les actions du président de la République et du gouvernement pour un Mali apaisé, uni, fort et debout sur le chantier du développement économique, social et culturel.

L’ouverture des travaux était placée sous le haut patronage de la Première Dame Mme Kéita Aminata Maïga. C’était au Palais de la culture qui a été pris d’assaut par les cadres, militants et sympathisants venus des 51 sections du parti du Tisserand ainsi que des représentants des autres partis de la mouvance présidentielle.

Dans son discours d’ouverture, le président du RPM par intérim, Boulkassoum Haïdara a tenu à préciser que cette 4è conférence intervient dans un contexte particulier marqué par l’élection du « camarade Ibrahim Boubacar Kéita » à la magistrature suprême avec plus de 77% des suffrages exprimés. A la suite de cette élection historique, le parti a obtenu une majorité confortable à l’Assemblée nationale et reçu l’adhésion massive des nouveaux sympathisants et militants. Boulkassoum Haïdara a déclaré que le parti a aujourd’hui pour mission d’accompagner le président de la République et le gouvernement pour que le pays puisse retrouver son unité, la paix, la quiétude après une longue période de crise.

Par ailleurs, le président par intérim du RPM a apprécié certaines actions du gouvernement qui ont concerné la relance économique, la maîtrise du front social avec l’adoption d’un accord sur certaines doléances des syndicalistes, les subventions substantielles accordées au monde agricole et surtout les résultats obtenus dans la lutte contre le virus Ebola. Le président Haïdara a aussi évoqué les chantiers qui ont été ouverts dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la communication, du tourisme et de la culture qui permettront de booster le développement du pays. Il a invité le gouvernement à redoubler d’efforts dans le cadre de l’emploi des jeunes et de l’amélioration continue des conditions de vie de nos concitoyens.

Après avoir salué le dévouement des cadres et militants « Tisserands », Boulkassoum Haïdara les a invités à continuer à œuvrer dans la structuration du parti à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Il a aussi insisté sur la promotion des cadres du parti en toute transparence.

Les représentants des partis membres de la majorité présidentielle qui sont se succédé à la tribune ont réaffirmé leur engagement à soutenir « les actions du chef de l’Etat et du gouvernement qui travaillent sans relâche pour l’unité et la paix dans le pays, et pour le bien-être des Maliens ». Le président de la Convention parti du peuple (COPP), Me Mamadou Gakou, a sévèrement critiqué l’inaction des partis de l’opposition dans la résolution de la crise que le pays traverse. Il les a accusés de ne penser qu’à la succession du président Ibrahim Boubacar Kéita en 2018, alors que celui-ci vient juste de boucler la première année de son quinquennat. Selon lui, ceux qui crient aujourd’hui à la mauvaise gouvernance, à la corruption au Mali sont ceux-là qui ont plongé le pays dans la crise à cause de leur gestion catastrophique des affaires publiques.

A la clôture des travaux à laquelle a participé le Premier ministre Moussa Mara, plusieurs décisions ont été prises par la conférence notamment les préparatifs avec sérieux des élections communales et régionales en 2015 sans écarter la possibilité pour le RPM de faire des alliances, afin de ratisser large, le recentrage du bureau politique national pour qu’il soit beaucoup plus efficace dans la production des rapports sur les questions d’intérêt général, la structuration du parti à tous les niveaux, la création d’un centre de formation des militants du parti qui portera le nom de feu Kadari Bamba, ex député du RPM décédé en cours de mandat dans un accident de la circulation.

La clôture des travaux a été aussi marquée par la lecture des motions de remerciements et de félicitations à l’endroit du président de la République et du gouvernement pour les efforts qu’ils sont en train de faire dans le cadre de la relance économique, des pourparlers d’Alger avec la forte implication de la Communauté internationale. La conférence a aussi encouragé les forces armées et de sécurité à poursuivre leur mission sur l’ensemble du territoire national. Elle a également salué la désignation du député RPM Mohamed Ag Intalla comme nouvel Amenokal de Kidal après le décès de son père.

Créé le 30 juin 2001 avec à sa tête l’actuel président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, le RPM compte aujourd’hui 76 députés à l’Assemblée nationale, 40 conseillers nationaux et des dizaines conseillers municipaux.

M. KEITA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.