33ème sommet de l’Union Africaine: IBK honore la culture africaine!

Sous le thème : « Faire taire les armes, crée des conditions propices au développement de l’Afrique », se tient depuis hier dimanche 9 février, le 33ème sommet de l’Union Africaine. Présent à l’évènement, le président IBK, Champion de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine, a été désigné par ses homologues de l’Union Africaine pour renforcer les échanges intercommunautaires, et interculturels sur le Continent mais aussi au niveau mondial. Cette session a été l’occasion pour le président malien de tenir la toute première réunion du Conseil des pairs pour les arts, la culture et le patrimoine.


Hier lundi 10 février, s’est bouclé les travaux du 33ème sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba.
Présent à ce sommet, le président IBK, en sa qualité de Coordinateur de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine, a, dès le 1er jour, en marge des activités du sommet, invité ses pairs à la toute première réunion de l’organe panafricain qu’il a l’exaltante mission de conduire les destinées. Ce qui a permis de dégager des pistes pour la valorisation des arts, de la culture et du patrimoine des différents pays du continent.
En effet, le collège des pairs, que le président IBK a institué et rencontré, était composé de 12 chefs d’Etat, choisis dans chacune des régions et des grandes aires culturelles de l’Afrique. Il s’agit des présidents de la République : du Cap Vert, du Ghana, du Nigeria, de la Guinée Equatoriale, du Congo, de la République Démocratique du Congo, du Maroc, de l’Egypte, du Kenya, de l’Ethiopie, de l’Afrique du Sud, et de la Namibie. Il y’a aussi la participation des Chefs d’Etat du Burkina Faso, de la Guinée et du Rwanda et l’ancien président Alpha Oumar Konaré.
Dans son intervention lors de la réunion, le président Kéita a magnifié le rôle des arts, de la culture et du patrimoine dans le développement de l’Afrique et l’affirmation de son identité.

Grace à son dynamisme, ses pairs ont fait du président malien, le leader de l’Union Africaine pour renforcer les échanges intercommunautaires, et interculturels sur le Continent mais aussi au niveau mondial. Dans cette dynamique, il a invité ses pairs à œuvrer avec lui pour que l’Afrique se dote d’un plan d’action continental qui sera élaboré courant 2020.
En plus, il a également suggéré que l’année 2021 soit déclarée par l’Union Africaine, comme année des Arts, de la Culture et du Patrimoine. D’ores et déjà, le Président IBK s’est attelé à la tâche en s’impliquant personnellement, et en multipliant les rencontres de tête en tête avec ses pairs africains. Toute chose, qui a permis de créer une large convergence de vue sur les propositions du président IBK, qui ont reçu un écho favorable auprès de ses pairs.

Par ailleurs le communiqué indique, qu’il a été aussi décidé d’une réunion de travail technique sur l’harmonisation des listes de la prochaine phase de rattrapage du DDR avec tous les groupes et mouvements ayant des combattants dans le MOC.
A noter que le président de la CTS a aussi noté avec satisfaction la participation massive des femmes à cette réunion, un atout important dans le processus de paix.

Par Moïse Keïta

Source : Journal Le Sursaut-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.