Mali : trois choses à faire avant le jour du vote

Le Mali s’apprête à aller à des élections généralesL’organisation matérielle appartient aux pouvoirs publics. Les citoyens, eux, doivent se mobiliser pour réussir leur participation aux opérations électorales. Voilà trois choses indispensables à faire pour un électeur avant le jour du vote.

1. Prendre part aux opérations de révision annuelle des listes électorales

A partir du mois d’octobre de chaque année a lieu, sur toute l’étendue du territoire national de notre pays, des opérations de révision des listes électorales. C’est le tout premier pas à franchir par le citoyen-électeur en vue de pouvoir participer aux futures élections.

Pour les anciens électeurs, dont les noms figurent déjà sur les listes électorales, il leur faut participer à ces opérations afin de vérifier les renseignements. Lorsqu’ils constatent des erreurs sur leur identité, ils doivent signaler aussitôt aux agents déployés à cet effet pour corriger. C’est l’occasion également de signaler les cas d’omission ou de décès d’un proche afin de radier ces personnes des listes et prévenir les fraudes.

Au Mali, les données d’état civil recensées sont également utilisées pour établir les listes électorales. Des opérations spéciales d’enrôlement au Ravec sont aussi organisées dans toutes les circonscriptions administratives du pays et portées à la connaissance des populations. Le but est de pouvoir recenser les nouveaux majeurs. C’est donc l’occasion, pour ces derniers, de se faire inscrire au Ravec afin que leurs noms figurent sur les prochaines listes électorales.

2. Retirer sa carte d’électeur

La carte d’électeur est la pièce indispensable. Tout citoyen doit en disposer pour participer au vote. Un délai raisonnable est établi avant les élections pour permettre aux citoyens de retirer leurs cartes d’électeur.

Il faut saisir cette occasion pour disposer du précieux sésame qui permettra d’exprimer son choix le jour du scrutin. Toutes les informations nécessaires sur et pour l’électeur figurent sur cette carte. Il vaut veiller à ne pas la perdre ! Découvrez ici comment vous pouvez retrouver votre carte ici.

3. S’informer sur les candidats ou sur leur projet

Vous avez pris part aux opérations de révision des listes électorales. Vous avez retiré votre carte d’électeur. A présent, c’est la période du vote. Pour agir utilement, un électeur doit s’éclairer sur son choix avant le jour j. Pour ce faire, il doit se procurer les programmes des candidats en compétition aux élections, les étudier et les juger en se basant sur des critères répondant à ses choix. L’électeur doit également s’informer, dans les médias, sur le profil et le background de chaque candidat, à travers des débats entre les candidats ou des spots de communication. Pour finir, l’électeur doit saisir la période des campagnes électorales pour apprécier les stratégies de campagne, les discours des différents candidats aux élections.

Pour le référendum, il s’agit pour l’électeur d’étudier le document du projet de réformes proposées. Il se doit d’analyser les propositions de réformes et juger de leur utilité pour le pays. Pour les citoyens non lettrés, le gouvernement, en l’occurrence porteur du projet, battra campagne auprès des Maliens pour les convaincre et obtenir leur adhésion. Tous les canaux de communication seront utilisés pour faire passer des messages généralement dans toutes les langues de notre pays.

C’est ainsi que nous aurons des citoyens pleinement consciencieux de leur apport dans l’édification de notre pays. Tous débout pour la réussite de nos futures élections.

 

Source: benbere

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.