L’ARP prépare la présidentielle 2022 : Femmes et jeunes mobilisés pour les élections

Dans le but de mobiliser ses troupes pour les prochaines batailles électorales, le regroupement politique Action républicaine pour le progrès (ARP) dirigé par Tiéman Hubert Coulibaly, a rencontré, le vendredi dernier, les bureaux des coordinations des femmes et des jeunes de cette alliance électorale.

Cette rencontre importante dans l’agenda du probable candidat à la prochaine élection présidentielle, l’ancien ministre Tiéman Hubert Coulibaly, s’est tenue à l’hôtel de l’Amitié. C’était en président de plusieurs présidents de partis politiques membres de l’ARP, comme Hamady Sangaré de PJA, Moussa Oumar Diawara dit Bathy du parti Mali Emergence, non moins Directeur exécutif de l’Alliance, Seydou Oumar Touré des FAC.

Le président de la coalition ARP, forte d’une vingtaine de formations politiques et de nombreuses associations a indiqué qu’il faut accompagner les autorités de la Transition afin qu’elles réussissent dans leurs missions. Celles-ci portent prioritairement sur l’organisation d’élections crédibles dans le délai imparti. Et d’insister sur la mobilisation des jeunes et des femmes pour aider à assurer plus de sécurité dans le pays et une participation forte aux prochaines élections. Il a souligné la nécessité de bien positionner les femmes et les jeunes sur les listes des élections législatives et communales à venir. « Nous voulons promouvoir la parité, non sans favoriser la formation de nos femmes et de nos jeunes en leadership politique et dans d’autres modules d’autonomisation et d’activités génératrices de revenus », a-t-il expliqué.

Pour Tiéman Hubert Coulibaly, il faut faire en sorte qu’au Mali, des filles et des femmes deviennent des ingénieures, afin de rattraper le retard de la gent féminine au plan social. Et de plaider pour la multiplication des rencontres du genre entre les femmes et les jeunes de l’alliance ARP.

Il sera complété par d’autres intervenants comme Moussa Oumar Diawara dit Bathy, Seydou Oumar Touré et Hamady Sangaré, qui ont tous assuré les deux bureaux de leurs soutiens et de leur disponibilité à les accompagner.

Auparavant, la présidente des femmes de l’ARP, Mme Traoré Kadiatou Traoré et le président des jeunes ont présenté leur bureau respectif et évoqué les grandes lignes de leurs plans d’actions à la satisfaction des premiers responsables du regroupement. Signalons que l’ARP compte en son sein des partis comme l’URP de Modibo Soumaré, le MPM de Hadi Niangado et vient d’enregistrer une adhésion de taille, celle de l’association AMP-Mali composée de plusieurs jeunes activistes.

Bruno D. SEGBEDJI

Source: Mali Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.