Conduite de la Transition : les avis contrastés des partis politiques

Alors que la Coalition des forces patriotiques (Cofop) accorde son soutien au Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga, le Rassemblement pour le Mali (RPM) et le Parti pour la renaissance nationale (Parena) élèvent le ton pour exprimer des objections

Le chef du gouvernement poursuit sa démarche d’ouverture à travers des visites de courtoisie et des rencontres avec des personnalités, institutions et forces vives de la nation. C’est dans ce cadre que Dr Choguel Kokalla Maïga a expliqué, hier à la Primature au cours d’une audience, aux responsables de la Cofop le programme que son gouvernement compte exécuter durant cette période transitoire. La Coalition, dont l’avis a été sollicité par le Premier ministre, était conduite par son président, l’ancien ministre Dr Abdoulaye Amadou Sy.

À l’issue de la rencontre, le président de la Cofop a estimé qu’avec le Premier ministre Maïga notre pays pourra tourner cette page sombre. Cet optimisme s’explique par le fait que lors de la réunion, Dr Choguel Kokalla Maïga et les responsables de la Cofop se sont entendus sur certains points prioritaires : la sécurité, l’organe chargé des élections, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Parlant de la sécurité, Dr Abdoulaye Amadou Sy a soutenu que l’Armée, la colonne vertébrale de la nation, doit retrouver sa renommée d’antan. Selon le président de la Cofop, la «grande» Armée malienne qui a existé doit être remise sur pied.

Aussi, le regroupement politique a opté pour un organe unique et indépendant pour l’organisation d’élections crédibles. Les responsables de la Cofop ont accordé leur soutien total à Dr Choguel Kokalla Maïga dans cette initiative tout en lui proposant d’aller à la proportionnelle, telle que le DNI (Dialogue national inclusif) l’a recommandé, dans le cadre de l’organisation des législatives. Afin de discuter sur l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, Dr Abdoulaye Amadou Sy soutiendra la tenue d’une conférence nationale qui sera entièrement dédiée à l’ensemble des problèmes de notre pays.

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.