Vers un nouvel embrasement dans le septentrion malien ? Le trio Mnla-Hcua-Maa veut « casser » les autres groupes armés du nord

mnla azawad maa hcc bandis combattant touareg negociation

Comme ragaillardis par leur « victoire » du 21 mai dernier sur l’Armée malienne à Kidal, une victoie acquise grâce aux soutiens de leurs alliés terroristes, le Mouvement National de Libération de l’Azawad (Mnla), le Haut Conseil de l’Unicté de l’Azawad (Hcua) et le Mouvement Arabe de l’Azawad (Maa), projettent de marcher sur tout group armé évoluant au Nord en dehors de ces trois groupes. C’est du moins ce qui ressort d’une déclaration publiée hier, mardi 10 juin 2014, et signée des secrétaires généraux des trois groupes armés, à savoir

pour le Mnla, Algbabass Ag Intalla pour le Hcua et Sidi Brahim Ould Sidati pour le Maa.

Dans cette déclaration, on peut ainsi lire : “Les mouvements de l’Azawad, après constat dans les villes et sur tout le territoire, lancent un appel à toutes personnes et à tous groupes armés hors processus qu’ils ont la liberté de choisir en trente (30) jours, soit d’ici le 29/6/2014, le ralliement à l’un des trois (3) mouvements officiels de l’Azawad : Mnla, le Hcua ou le Maa. Toute personne et groupe armé qui n’auront pas fait leur choix à cette date seront responsables de toutes décisions qui seront prises à leur encontre”.

Les Secrétaires généraux des trois “mouvements officiels” de l’Azawad affirment, dans la même déclaration, avoir pris cette décision après “analyse de la situation sécuritaire sur le territoire de l’Azawad” et après avoir dressé le constat d’une circulation anarchique des armes et d’une multiplication des groupes armés.

 

Le Mnla, le Hcua et le Maa tiennent cette déclaration comme “gage de leur volonté d’asseoir une sécurité réelle pour les Azawadiens”. Ils demandent en outre à ces derniers d’apporter leur contribution pour la réussite de lur démarche.

A lire entre les lignes, l’on constate une volonté chez les trois groupes Mnla, Hcua et Maa de “casser”, au sens propre comme au figuré du mot, les autres groupes armés que sont Ançardine, Mujao, ainsi que le nouveau mouvement créé par Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, un dissident du Mnla.

 

Bien que cette décision des trois groupes soit présentée sous l’angle du souci de contenir la “circulation anarchique des armes et une multiplication des groupes armés”, qui constituent “un facteur d’insécurité dans l’Azawad et pour ses populations”, ilfaut dire qu’elle est dictée par la confiance née chez ces trois groupes (Mnla, le Hcua et le Maa) à la suite de la victoire qu’ils ont remporté par les forces armées maliennes le 21 mai dernier. Un regain de confiance qui leur dicte l’ambition de se poser en seuls interlocuteurs valables du gouvernement malien et de la communauté internationale.

 

Maintenant les questions que l’on se pose sont les suivantes: les autres groupes (Ançardine, Mujao, et le nouveau mouvement dissident créé par Ibrahim Ag Mohamed Assaleh) vont-ils se “ranger” à l’ultimatum lancé par le trio Mnla-Hcua-Maa ? Ou alors vont-ils répondre par les armes ? Ce qui nous conduira de nouveau vers un embrasement général de la situation au Nord-Mali.

Assane SY DOLO

 

Déclaration des secrétaires généraux DU Mouvement National de Libération de l’Azawad (Mnla)

Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (Hcua) Mouvement Arabe de l’Azawad (Maa)

           

L’analyse de la situation sécuritaire sur le territoire de l’Azawad, amène à constater une circulation anarchique des armes et une multiplication des groupes armés. Ces groupes armés issus de l’Azawad et de l’extérieur, qui sont hors processus, constituent un facteur d’insécurité dans l’Azawad et pour ses populations.

Les mouvements de l’Azawad, après constat dans les villes et sur tout le territoire, lancent un appel à toutes personnes et à tous groupes armés hors processus qu’ils ont la liberté de choisir en trente (30) jours, soit d’ici le 29/06/2014, le ralliement à l’un des trois (3) mouvements officiels de l’Azawad : le Mnla, le Hcua ou le Maa.

Toute personne et groupe armé qui n’auront pas fait leur choix à cette date seront responsables de toutes décisions qui seront prises à leur encontre.

La présente de déclaration des mouvements de l’Azawad est un gage de leur volonté d’asseoir une sécurité réelle pour les azawadiens. A cet effet il est demandé à la population d’apporter leur contribution pour la réussite de cette démarche et à la communauté internationale de maintenir son encouragement et d’apporter son assistance.

 

Publié le mardi 10 juin 2014

Pour Mnla : Bilal Ag ACHERIF

Pour le Hcua : Alghabass Ag INTALLA

Pour le Maa : Sidi Brahim Ould SIDATI

SOURCE: Soir de Bamako 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.