Un sérieux revers pour les séparatistes : Onze chefs de fractions touarègues déclarent leur attachement à l’intégrité territoriale et à la laïcité du Mali

Au  fur et à mesure que nous nous acheminons  vers  l’ultime round dans les pourparlers inclusifs intermaliens, les séparatistes touarègues ne cessent d’accumuler des revers. Après le retrait de la Coordination des mouvements de l’Azawad du Front populaire de l’Azawad (FPA), les séparatistes,  qui prétendent parler et agir au nom des communautés du nord,  viennent d’être démentis par onze chefs de fractions et pas des moindres qui se disent rattachés au Mali et à son intégrité. C’était le dimanche 7 décembre,  au cours de la signature à Bamako d’une plateforme en présence de plusieurs responsables civils et militaires des régions du nord.

chef mnla mujao jahadiste terroriste touareg azawad nord mali

Ainsi dans la plateforme,  ces onze chefs de fractions responsables de communauté déclarent avoir  » conclu une alliance avec les responsables  de la communauté Imghade  » pour unir leurs efforts et cultiver la paix et la stabilité au Mali. Gage,  selon eux, de tout développement et épanouissement des populations. Ces chefs de fractions ont,  en outre,  déclaré leur rattachement  à l’unité nationale, à l’intégrité territoriale du Mali, à sa forme républicaine et à la laïcité. Ils ont, en conséquence invité chacune des parties à respecter ce pacte pour la consolidation de l’unité nationale, mais aussi pour le raffermissement des liens entre différentes communautés touarègues.

Rappelons que la communauté Imghad,  qui a été longtemps brimée et  a subi des exactions et dont certains membres  ont même été tués par des séparatistes pour leur attachement au Mali sont, de plus en plus, confortés dans leur prise de position à travers la signature de cette plateforme avec onze chefs de fractions touarègues qui ont décidé d’évoluer dans l’Etat unitaire.

Ces chefs de fractions ont juré de défendre l’unité nationale et se sont engagés à mettre en échec tout projet de déstabilisation du nord. Il s’agit de Mohamed dit Atta Ag Houd (chef de tribu Igawadarane) Mohamed Ag Ousmane conseiller national à Hanzakoma, Waranock Ag Nock (chef de fraction Ihmed), Kagha Ag Moradis (chef de fraction Tinguérechef), Mohamed Elmedhi Ag Rhissa (maire de commune à Haribomo), Mohamed Lamine Ag Sidahmed (chef de fraction Kel Essouk), Elmedhi Ag Cheybane (chef de tribu).

Côté Imghad, Azaz Ag Loudagdag a paraphé le document en sa qualité de président de la coordination Imghade.

ABDOULAYE DIARRA

SOURCE: L’Indépendant  du   9 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.