Tombouctou : Une accalmie précaire dans la ville après une journée mouvementée

Des émeutes ont éclaté, ce mercredi 25 juillet, dans la ville de Tombouctou. Elles ont opposé de jeunes commerçants arabes à d’autres manifestants. Les premiers protestaient ainsi contre l’arrestation, la veille par l’armée de six des leurs les accusant de transporter illégalement des armes et de violer la restriction de la circulation imposée au-delà d’une certaine heure dans la ville.

A noter que les commerçants arabes ont bloqué les différents accès menant à un marché très fréquenté de la ville en incendiant des pneus et en dressant des barrages. Ils voulaient ainsi empêcher le pillage de leurs commerces par les manifestants, comme c’est le cas très souvent après des soulèvements de ce genre. C’est aussi grâce à la mobilisation des forces de l’ordre que certains magasins ont été sauvés. Cette situation, rappelons-le, résulte de l’arrestation par l’armée de 6 jeunes la veille. Une situation qui a été suivie par l’incendie des véhicules à bord desquels ils étaient par une foule en colère. Laquelle voulaient ainsi manifester son mécontentement contre les récents braquages dont le dernier en date remonte au lundi dernier contre une pharmacie de Tombouctou.

Signalons que cette situation a entrainé le déplacement dans la ville du ministre de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale qui a organisé une réunion d’urgence avec les gouverneurs des régions de Tombouctou et Taoudenit en présence d’autres personnalités. L’occasion a été mise à profit pour dénoncer la passivité des notabilités qui n’ont pas levé le petit doigt afin de calmer les esprits. A noter que c’est actuellement un calme très précaire qui prévaut à Tombouctou qui a les allures d’une ville morte.

Kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *