Tombouctou : LE TRIDENT FAMA-MINUSMA-BARKHANE

L’opération bipartite FAMAs et Barkhane baptisée « ANETO » en coordination avec l’opération Églantine de la MINUSMA a tenu lundi un point de presse au camp Fort Cheickh Sidi Elbekaye de Tombouctou. Objectif : expliquer aux journalistes l’objet d’une mission partie de Tombouctou pour Tin Aicha, Zoueirat et Bintagoungou. La conférence était animée par le commandant adjoint de la force Nord Ouest de la Minusma, le général Peter Oberg, le colonel André Koné des FAMAs, chef d’état major du poste de commandement secteur 3 de MALIBA, et le colonel Armangome de la force Barkhane à Tombouctou. Chacune des parties a affiché sa satisfaction même si les missions différaient.

bataillon elou waraba eutm formation militaire koulikoro kati
Pour Barkhane, la mission consistait à communiquer avec les populations, sillonner le secteur Nord Ouest afin de dissuader les djihadistes qui se manifestent fréquemment dans la zone par des actes terroristes et réduire leur champ d’action tout en les éloignant des populations.
Pour la Minusma, la mission a porté sur des actions civilo-humanitaires se traduisant par des consultations médicales, des remises de vivres, des distributions gratuites de médicaments. En plus de Bintagoungou, elle a concerné aussi le centre hospitalier urbain de Tombouctou. Une façon pour la mission onusienne de faire sentir sa présence et marquer son attention aux populations vulnérables affectées par l’insécurité.
Pour les FAMAs, la mission recoupait les objectifs des deux autres parties : communiquer avec les populations, faire des consultations médicales gratuites, aller à la recherche d’éventuels djihadistes ou de renseignements et procéder à des distributions de vivres.
Au cours de la mission, les FAMAs, la Minusma et Barkhane ont consulté au total 417 patients sans compter un nombre important de malades dans les hameaux et ceux rencontrés sur le chemin et ceux de Tombouctou. Des médicaments ont été gratuitement distribués ainsi que plus de 5 tonnes de riz et de mil, de l’huile, du thé, du sucre, des dattes et des biscuits.
Le trajet effectué n’a pas été de tout repos du fait de l’abondance des pluies enregistrées par la région, de l’état sablonneux des pistes qui oblige souvent à suivre les traces laissées par les animaux pour atteindre les villages cibles. Les trois parties, chacune en ce qui la concerne, ont déployé suffisamment de moyens pour atteindre l’objectif assigné. D’où la satisfaction de toutes les parties prenantes, dira le colonel André Koné des FAMA. Le chef d’état major du poste de commandement secteur 3 de MALIBA a ensuite remercié la Minusma et Barkhane pour leur collaboration dans tous les domaines pour ramener la paix au Mali et permettre à notre pays de renouer avec son image d’antan, c’est à dire celle d’une terre de paix et d’hospitalité.
La conférence a enregistré la présence de nombreux officiers supérieurs, officiers et sous officiers des FAMAs, de la Minusma et de Barkhane.
M. SAYAH
AMAP-Tombouctou

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.