Tombouctou : 100 enseignants participent à une formation

patrimoine cite 333 saints tombouctou mausole mosque Djingareyber

100 enseignants de Tombouctou participent à une formation qui a débuté hier matin. Ils vont approfondir leurs connaissances en français, en mathématiques et en sciences. La session financée par la Coopération suisse va durer 4 jours.

 

Koulikoro : 20 milliards pour le renforcement de la résilience par l’irrigation et la gestion appropriée des ressources

Plus de 20 milliards, c’est le montant du projet initiative de renforcement de la résilience par l’irrigation et la gestion appropriée des ressources. L’information a été donnée hier matin à Koulikoro au cours d’une journée de restitution. L’objectif de ce projet est de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population.

 

Koutiala : identification des personnes indigentes

Une mission nationale de l’Anam est depuis mardi à Koutiala. Elle vient appuyer l’identification des personnes indigentes pour permettre leur meilleure prise en charge. Les membres de cette mission ont rencontré les maires et les personnes indigentes déjà identifiées des 6 communes d’intervention. Cette rencontre a permis de faire l’état des activités menées par le service local du développement social. La mission devait prendre fin cet après-midi.

 

Bourem : préparatifs des compétitions culturelles et sportives régionales

Le Cap de Bourem s’active pour les préparatifs des compétitions culturelles et sportives régionales et la célébration du cinquantenaire de l’école Attaher Maïga de Baria. L’objectif recherché à travers ces journées est la paix en milieu scolaire. Elles se dérouleront du 29 au 31 mars.

 

Banamba : visite d’une mission nationale du Conseil économique, social et culturel

Une mission nationale du Conseil économique, social et culturel est arrivée mercredi matin à Banamba. Cette mission a pour but de rencontrer les représentants des services techniques et la société civile afin de recenser leurs préoccupations qui seront ensuite soumises aux autorités de l’Etat.

 

Ansongo : les autorités se concertent pour des solutions à la situation des enfants talibé

Les autorités d’Ansongo se concertent pour trouver des solutions à la situation des enfants talibé. Agés d’à peine 8 ans, ils sont confiés à des marabouts qui les envoient mendier et exigent d’eux de ramener 100 F CFA par jour. Par peur de représailles, ces enfants se livrent parfois au vol et au banditisme alors que d’autres préfèrent s’enfuir.

 

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *