Succession de l’Amenokal des Ifoghas : le Bal des Hypocrites !

On glose beaucoup dans les milieux bien informés de Gao, Kidal et Bamako sur la succession d’Intallah ag Attaher. Un nombre important de délégations sont venues présenter leurs condoléances à la famille

Intallah ag Attaher patriarche touareg rebelle chef mnla decede mort hommage nord mali kidal tombouctou gao

L’événement est malheureusement l’occasion pour un grand nombre de mauvais oiseaux de venir faire la roue à Kidal.

La tradition Touareg, semblable en cela à de nombreuses autres traditions estimables, veut que les querelles opposant factions ou tribus soient suspendues pendant la période de deuil et que chacun puisse venir présenter ses condoléances à la famille.

De nombreuses délégations sont venues de tout le pays, et même de pays voisins, pour présenter leurs respects : du Niger, des Nations Unies, de la Mauritanie, du gouvernement malien bien sûr, des autres tribus touaregs. Ce ballet diplomatique ne manquera pas de flatter l’idée, assez juste d’ailleurs, que les Ifoghas se font d’eux même : une tribu puissante et influente qui tient dans ses mains une part importante de la stabilité du Nord Mali et donc du pays tout entier.

Il est normal, bien sûr, qu’un grand nombre de ces personnalités souhaite, en même temps que se recueillir, prendre attache avec le probable futur Amenokal Mohammed ag Intallah : à lire les médias, celui-ci, député RPM de Tin Essako, a déjà commencé à lancer une campagne de communication pour préparer les esprits à sa nomination, qui sera décidée dans les prochains jours par un conseil Ifoghas.

On peut être plus surpris, cependant, par l’outrecuidance de certains vautours qui profitent de cette période de deuil pour tremper leur bec dans les affaires de Kidal et afficher un respect et des vœux d’apaisement d’un coté, alors que leurs pulsions meurtrières et belliqueuses sont bien connues par ailleurs. Un de mes confrères présent à Kidal a par exemple été surpris de tomber nez à nez avec l’un des commanditaires d’un des attentats contre le camp de la MINUSMA à Kidal cette année. On peut donc imaginer la surprise de mon confrère quand ce sinistre individu lui explique être venu à Kidal présenter ses respects avec à l’esprit un message de paix pour tous les Touaregs concernés par l’avenir du Mali.

Non mais vraiment, de qui se moque t’on ? Comment peut-on honnêtement prétendre d’une part avoir des souhaits de paix et d’autre part être à l’origine d’un attentat odieux contre une force d’interposition au rôle purement défensif ? Ce type d’hypocrisies, trop nombreuses de toute part autour du processus de paix, fait partie des raisons pour lesquelles les choses n’avancent pas aussi vite qu’elles devraient. On espère ardemment que le nouvel Amenokal saura y mettre bon ordre rapidement !

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.