Région de Taoudénit : LE CERCLE D’ACHOURATT IMPLANTE SON COLLÈGE TRANSITOIRE

Installé le 29 octobre 2018 dernier, le Collège transitoire du Cercle d’Achouratt a ouvert les portes de son bureau à Tombouctou. C’était au cours d’une cérémonie sobre organisée le 22 novembre 2018 par les autorités du collège transitoire dudit cercle. Cette rencontre qui inaugurale de son siège au quartier Hammabangou a regroupé les autorités administratives et politiques de Taoudénit, les chefs de services régionaux et locaux, les forces armées et de sécurité, les leaders religieux, les chefs de village, de fraction et de nombreux ressortissants de la localité.

A l’entame de la cérémonie, le chef du village d’Achouratt, Hamma Ould Hamatta a manifesté toute sa satisfaction de voir son cercle opérationnel et doté d’un collège transitoire dirigé par les fils du terroir. A travers ces actes, il dira que l’espoir est désormais permis pour le retour de la paix et de la cohésion sociale. Le tout nouveau président Mohamed Ould Abdrahamane a rappelé à l’assistance que le cercle d’Achouratt est créé par la loi N°2018-040 du 27 juin 2018. Il est composé des communes d’Achouratt, Algatara, Alfacrouna, Almatla et Liraka. Il a aussi rappelé que les membres de l’autorité intérimaire du cercle d’Achouratt ont été nommés par l’arrêté N°2018-2673/MCT du 26 juillet 2018 et mis en place le 29 octobre 2018 en application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.
Il a assuré les membres du collège transitoire de son soutien et à œuvrer à obtenir l’accompagnement des représentants de l’Etat et de services techniques déconcentrés pour la réussite des missions qui lui sont assignées. Il a ajouté ensuite que « l’accomplissement de ces missions exige sacrifice et abnégation au bénéfice des populations du cercle et dans l’intérêt supérieur de l’État malien uni et indivisible ». Le président du collège transitoire a dit mesurer l’ampleur de la charge à lui confiée. Laquelle charge exige la synergie des moyens de l’Administration et ceux du collège transitoire afin de relever les grands défis que sont la sécurité, l’amorce d’un développement socio-économique et surtout humain à travers la construction de services sociaux de base (santé, éducation, approvisionnement en eau potable). Le retour des populations déplacées internes et des réfugiés, la sensibilisation en vue de recoudre le tissu social et le rétablissement de la cohésion sociale, la paix et le développement, sont aussi les autres défis à relever. Il a remercié au nom des populations du cercle d’Achouratt, le gouvernement et tous les acteurs impliqués dans la stabilisation du pays pour tous les efforts déployés en vue de l’opérationnalisation de la nouvelle Région et des cercles qui la composent.
Le préfet d’Achouratt, Hamidou Maïga tout comme le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur de Taoudénit Baréma Diallo ont rappelé au président et à ses conseillers leurs rôles, leurs responsabilités et attributions dans la gestion des affaires de la localité. Ils leur ont fait savoir qu’à partir de l’instant, où ils bénéficient de la confiance de ceux qui les ont placés à ce poste, il n’y a plus question de mouvement armé de tel ou tel bord. Tous les citoyens doivent faire l’objet du même traitement et cela sur tous les plans. Ils ont assuré le soutien de l’administration pour une gestion saine et efficace des affaires des populations qui ne cherchent qu’à être suivies et accompagnées.
Rappelons que la Région de Taoudénit compte 6 cercles et la localité d’Achouratt est la 1ère à rendre opérationnelle son collège transitoire de cercle en s’installant pour faire face à ses missions au bénéfice des populations. A travers cet acte on peut déduire que le processus de retour de la paix et de la sécurité se poursuit malgré les difficultés qui jalonnent son parcours.
Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.