Recrudescence de l’insécurité au sud, des habitants alertent les autorités

Des hommes armés non identifiés ont attaqué le poste de douane de Didiéni, dans le cercle de Kolokani la nuit dernière. Une autre attaque a visé le poste de gendarmerie de Sébékoro, dans la région de Kita. Ces attaques auraient fait un mort, des blessés et des dégâts matériels, selon des sources locales.

Au lendemain de cette attaque qui a visé le poste de contrôle de la douane la vie a repris son cours normal, à Didiéni. Les populations vaquent à leurs occupations. Le trafic routier sur la route nationale 3 qui traverse la ville continue normalement. Localité située à 160 kilomètres de Bamako, Didiéni subit ainsi sa deuxième attaque terroriste. La première ayant visé le même poste de douane, en fin 2020.

Après, l’attaque de dimanche soir, le dispositif sécuritaire a été renforcé dans la ville, rapportent des sources locales. Des hélicoptères ont survolé la localité. Toujours, selon ces mêmes sources, un soldat aurait été blessé, 4 véhicules incendiés ainsi que le poste de douane au cours de cette attaque.

Lire aussi : Kasséla, Markacoungo : deux attaques simultanées font plusieurs morts

Toujours dans la nuit de dimanche à lundi, le poste de gendarmerie de Sébécoro dans la région de Kita a été la cible d’une attaque. Un gendarme aurait été tué et un autre blessé, selon des sources locales. Jusqu’à la mi-journée l’armée n’avait fait aucune communication sur ces différentes attaques.

Rétablir la sécurité

Les responsables communaux de Didiéni invitent les autorités à rétablir la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Selon eux, même si le calme est revenu dans la localité, la menace terroriste persiste.

Source: Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.